INSOMNIES

Marseille, mercredi 4 octobre 2017

J’émerge, je regarde le réveil. 3h du matin. Il m’a pourtant semblé que le jour se levait. Suis entre deux eaux. Je me retourne, me recroqueville et me dit que le silence ambiant va m’envelopper et m’aider à me rendormir. Hier j’étais réveillée vers 2h30, j’étais malgré tout restée couchée. Suffisamment pour me donner l’illusion de m’être reposée et me lever à une heure décente. Enquiquineur de moustique. C’est ce que je m’étais dit. Que c’était le moustique le coupable. Mais aujourd’hui, pas de suceur de sang dans l’atmosphère.

Alors, je fais quoi? Ca fait quoi une prof de yoga quand elle est sujette à l’insomnie?

PicsArt_10-04-08.24.53

Je me suis levée vers 4h. J’avais faim. Entre 2h et 6h du matin, le dosha vata est dans la place. Quésako? C’est un truc d’ayurveda qui stipule que la dynamique énergétique du mouvement rentre en scène. Mouvements de fin de digestion et d’élimination et aussi, mouvement mental. Il se réveille le bougre. La pratiquante de yoga que je suis procède à cette analyse et en conclut que son vata à elle est bien susceptible ces temps-ci. Saison oblige. La vie oblige. Mais je m’abstiens de brancher le ventilateur et balancer dessus toute la merde mentale (jolie métaphore de ma copine ninja Sophie pour illustrer ce que sont les sales conséquences des turbulences du mental), je retrousse les manches de mon pyjama, et je lance un défi à vata. Ok, on va te calmer vieux. Après un brin de toilette, on va apaiser la faim : flocons de riz cuits dans du lait d’amande, cannelle et miel. J’en déguste un petit bol, parce que je compte bien adresser un doux salut au soleil intérieur (l’autre est encore loin d’être levé). Avec l’estomac plein, ça ne le ferait pas. Je range deux trois vêtements égarés sur le sol, plie le linge qui a séché pour laisser au bol de riz le temps de descendre le long des tubes. La ville est silencieuse. même les oiseaux sont discrets. Vers 5h, le tapis est déroulé. Dès que monsieur mental tente une intrusion pour allumer le ventilo et s’amuser un peu avec ses seaux de fiente. Je le rappelle à l’ordre. C’est niet. Faut être ferme avec ce genre d’individu. Echauffement, yoga des yeux, quelques namaskars savamment choisies pour ancrer vata, du pranayama. Ca va un peu mieux. On approche de 6h. Je farfouille dans ma boite a outils de yoga. Tiens, un petit abhyanga, ca sert toujours. Direction la salle de bain. Huile, serviette, bol d’eau chaude. L’onction est faite. Douche chaude. Punaise, ça remet d’équerre!

Pourvu que l’équerre tienne la journée. Au fait, la lune croit. Elle est bientôt pleine. A elle aussi je pourrais coller un blâme tiens. Elle et vata devraient se tenir a l’écart du chiot quand il est excité (Figure de style très personnelle que j’utilise pour nommer mon mental quand il fait pipi partout. L’image du singe est celle communément employée pour illustrer le mental qui saute de branches en branches, mais j’ai eu plus affaire à des chiens qu’à des singes dans ma vie, alors je me suis réapproprié le truc). Allez, il faut que je sois honnête. Le café me rend lucide. La lune et vata ne font que leur job après tout. Moi je fais le mien : mener ma barque. Enfin, depuis quelques mois, je rame plutôt que je navigue. Oui, le ventilo projette le mot « précarité » aux murs de mon cortex. Ca n’est pas sans me faire peur mais vous l’aurez compris, je fais de mon mieux pour lessiver les éclaboussures.

Namasté


Laurence Gay Yoga – http://www.laurencegay.com

INSOMNIES

ENTRETIEN SUR KOKOROE.CO

Elise est la cofondatrice de kokoroe, un site de mise en relation de passionnés qui transmettent leur passion à des passionnés qui la reçoivent. Elle m’a demandé de témoigner de ma passion pour le yoga en répondant à trois questions. Ma rencontre avec le yoga, c’était comment? Pourquoi avoir décidé de bloguer sur le yoga? Hormis le yoga, quelles autres choses me passionnent? Je vous laisse lire les réponses sur kokoroe.co

kokoroe_jan2016

ENTRETIEN SUR KOKOROE.CO

ALEC BALDWIN DANS UNE VIDEO DE YOGA PRENATAL

On apprend dans le Vanity Fair du moment qu’Alec Baldwin a participé à la vidéo de yoga prénatal que vient de réaliser sa femme. Pour ceux qui ne le savent pas, Alec a convolé en justes noces avec une prof de yoga et ils ont maintenant une petite fille.

Bref, Alec dans un rôle original : celui du partenaire de yoga et des dialogues époustouflants : « -Thanks honey / -It’s perfect ». Belle promo pour le DVD de Madame Baldwin en tout cas.

Baldwin-300x296

ALEC BALDWIN DANS UNE VIDEO DE YOGA PRENATAL