ATELIERS ‘DU YOGA, TOUT SIMPLEMENT’

yoga_simplement_M+P_1200-628pxDu yoga, tout simplement.
35€ l’atelier de 2h

Paris
Le Centre Elément 7 rue des Guillemittes (4e)

Dim 23/9 10h-12h
Sam 20/10 14h16h
Dim 21/10 10h-12h
Sam 3/11 14h-16h
Dim 4/11 10h-12h

> Les inscriptions se font auprès du centre directement

Marseille
Le Grenier du Corps 2 rue des Tyrans (7e)

Sam 13/10 11h-13h
Sam 27/10 11h-13h

> Inscriptions en ligne

La proposition

Pour garder la fraicheur des débuts, à chaque atelier je vous proposerai un fil conducteur nouveau.

Etre débutant en yoga, c’est un état d’esprit. Etre débutant, c’est être réceptif à tout, résonner avec l’instant, être curieux. On parle souvent d’aller du simple vers le complexe dans un apprentissage comme celui du yoga notamment. Cultiver la simplicité, c’est reconnaitre l’intelligence de la complexité. Plus on cultive la simplicité, plus la notion de complexité s’efface en faveur de la notion de possibilités. Et l’ironie de la chose c’est qu’en se donnant accès à de nombreuses possibilités, on réalise la richesse et la teneur de la simplicité. La complexité y est en germe.

Quelque soit votre expérience du yoga, ces ateliers sont une invitation à partager une exploration de tous les endroits du corps par des exercices de mobilisation articulaire, des séquence d’asanas, de la respiration et une méditation relaxante. On dit de la pratique du yoga qu’elle apaise, qu’elle centre, qu’elle rend fort, qu’elle permet d’y voir plus clair, qu’elle unifie, qu’elle maintient en bonne santé. Oui, on dit beaucoup de choses. Nous, on va être. Pendant 2h. Et gouter au potentiel infini qu’on incarne, debout, assis, allongé, à l’envers, en contraction, en expansion, au centre et en périphérie. Simplement.


Au sujet de l’image : J’ai eu un choc esthétique devant cette peinture de Gulam Rasool Santosh (sans titre, 1978). Je cherchais une illustration de la simplicité comme un aboutissement pour accompagner mon descriptif des ateliers, et cette image m’est apparue comme une évidence. Je la trouve belle et puissante, tout simplement. GR Santosh est un artiste peintre Indien du mouvement néo-tantra. Originaire du Kashmir, G.R. Santosh peignait d’abord des paysages. Son travail fut remarqué, suite à quoi on lui a permis d’intégrer l’université Maharaja Sayajirao. Après plusieurs années d’un travail de création dans le figuratif et l’abstrait, il s’est tourné vers le tantra après une expérience mystique dans les grottes d’Amarnath en 1964. Depuis, et jusqu’à sa mort en 1997, il a dédié sa vie à l’étude et la pratique du Tantra, en tant que yogi et en tant qu’artiste. Source : http://50watts.com/Santosh-in-the-Rain

GR-santosh-tantra-laurence-gay-yoga-blog

LE RETOUR – CONCENTRATION SELECTIVE

IMG_20180906_083545

Marseille, le jeudi 13 septembre 2018.

Le retour
Tu as changé d’air, voyagé, puis tu es rentrée. Depuis, tu as désactivé le message en absence de ta boite email, fait mille et une lessives, nettoyé les semelles poussiéreuses de tes chaussures de vacances, fait le tri des produits de la salle de bain, et dans le même élan dans tes tiroirs de vêtements. Tu assures. Tu ne t’arrêtes pas là. Tu discernes. Tu fais du ménage dans ta boite email, tu emmènes à recycler les tissus d’été que tu ne remettras plus et aussi le catalogue IKEA que tu trouves dans ta boite au lettre, parce qu’il y en a marre de ces sollicitations à s’acheter une nouvelle étagère chaque fois que les feuilles s’apprêtent à tomber des arbres. Tu refais le plein de légumineuses et de céréales et tu ressors l’autocuiseur. Tu mets de l’ordre dans ton ventre aussi. Ton esprit est clair. On te sollicite pour un cours de yoga à 7h45. Tu te pointes et tu te tires. Personne ne s’est présenté. Tu restes focus. Tu passes direct à la salle de gym. Tu t’installes dans la pièce vide, déroule ton tapis, tu t’organises autour de ta routine au sol du moment. Fini. Tu te dis que tu pourrais faire 20 minutes de vélo. Tu remets tes chaussettes, tu enfiles une chaussure et tu réalises que l’autre ne lui ressemble pas. Rires. Pensée éclair pour Pierre Richard et son aplomb en pareilles circonstances. Tu reformules. Tu te dis que finalement tu es focalisée, mais sélectivement. Oui, c’est ça, je fais dans la concentration sélective. Pour la planète, je vais à l’essentiel.

A très vite!

EN ATTENDANT LA VAGUE

PicsArt_06-20-06.30.05
« Ca prend la forme de vagues » – instagram : @peace_love_lignt

Pas si vague vibration. Approche du solstice d’été. Drôle de cycle en pleine transmutation. J’écoute le clapotis et guette l’horizon. Je ne surfe pas mais on sent comme une vague pas comme les autres en approche. Ça parle à d’autres? Vous me lirez moins sur les réseaux sociaux dans les prochaines semaines. Je vais privilégier le blog et les rencontres en analogue. Je vais passer du temps de yoga avec des groupes de gens bien sympas en Grèce début juillet, puis avec deux autres groupes avant la mi-juillet puis fin août à Marseille. Le reste du temps sera un tête à tête entre l’horizon et moi. Message d’absence à programmer. Recentrage. Je vais me concentrer sur la ligne d’horizon et laisser l’espace faire son job. #laurencegayyoga #yogaenmouvement