DANS ESPRIT YOGA, JE VOUS PARLE DE MA VOIX DE GPS

Dans le numéro 30 d’Esprit Yoga, il y a deux personnes que j’apprécie beaucoup : en couverture, Antonee Lua, professeure de yoga pétillante que j’ai rencontrée lors des cours de yoga dans la galerie d’art l’été dernier puis à mes stages et dans la rubrique La Parole aux Yogis, mon amie Angelique Boudet, photographe marseillaise de talent qui présente son beau livre Om, the world of Ashtanga yogis.

Quant a moi, je vous parle dans ce numéro de mes déboires en soirée. Bien des fois, j’aimerais qu’on me présente autrement que comme ‘la prof de yoga’. A lire dans la rubrique Tapis et Dépendances, page 94.

P92 Laurence gay

YOGAZINE

Le premier magazine de yoga français est paru en avril : Esprit Yoga. On peut saluer ce petit nouveau, il était temps! Bon oui, ça a été ma première réaction quand j’ai vu la couverture affichée devant un marchand de journaux. Je l’ai acheté et j’ai commencé à le parcourir et je vous avoue que je suis un peu déçue.

D’abord, la couverture rappelle de manière frappante la maquette de couverture du Yoga Journal, magazine de yoga Américain. Ce qui en soi n’est pas grave mais une identité visuelle originale m’aurait inspirée.

Esprit Yoga

Esprit Yoga

Yoga Journal

Yoga Journal 2005

Et puis en terme de contenu, voici les quelques choses qui m’ont fait tiquer:

  • Le snobisme dont fait preuve la rédaction, par exemple en distinguant les « vrais » yogas des autres.
  • L’image de l’Inde mystique qui contribue à faire du yoga une discipline lointaine et exotique.
  • De manière générale le ton plutôt dogmatique.
  • La recette pour fabriquer sa propre lessive … entre nous, qui a le temps de râper son savon de Marseille?
  • Clairement voué à un lectorat féminin. Messieurs, d’après ce magazine, le yoga n’est toujours pas pour vous.

C’est dommage parce que selon moi, tout cela conforte le yoga dans son image d’activité hippie, élitiste et ésotérique.

Mais parce que je virevolte dans la sphère du yoga de Paris et d’ailleurs, mon regard est biaisé je vous l’accorde. J’ai donc choisi de demander à une copine, Katia, de me donner son avis. Elle ne pratique pas le yoga et je ne lui ai pas fait de commentaires, juste donné le magazine à lire … Voilà ce que ma copine-placébo m’a dit : on dirait un féminin, genre Femme Actuelle avec les rubriques beauté et cuisine. Plutôt pour une femme au foyer. Pas très sexy comme magazine. Je ne me suis pas arrêtée là, après une brève discussion avec un groupe d’élèves qui ont acheté le magazine, l’une d’entre elles m’a avoué qu’elle n’a rien compris à l’article intitulé « Chacun son yoga ». Dommage. Et une autre me fait remarquer que certains prestataires sont cités trop souvent.

La conclusion : ce magazine a le mérite d’exister et faire parler du yoga en France. J’aurais personnellement aimé lire un magazine plus proche des pratiquants de yoga (tous yogas confondus) et plus en phase avec nos vies (la pratique au quotidien, au bureau, dans les transports, pour mon dos, pour me donner la pêche, pour me calmer les nerfs, etc.).

Allez bon, pour le fun, je vous ai fait une sélection des couvertures du Yoga Journal. Ça ne trompe pas, la culture Américaine a vraiment une capacité d’assimilation remarquable. En France, nous avons du chemin à faire pour que le yoga soit rendu plus proche de nous.

Le YJ a commencé avec l’Inde mystique. Normal, on est en dans les années 70…

Yoga journal 1977

On y a parlé de l’harmonie du couple dans les années 80…

Yoga journal 1981

On évoque dès les années 80 l’intégration du yoga dans les activités de tous les jours…

Yoga Journal 1982

Fin des années 80, le yoga s’inscrit dans des problématiques de société…

Yoga journal 1987

On démystifie la spiritualité qui aide alors à mieux vivre…

Yoga Journal 1989

On accueille ce qui est nouveau avec curiosité et intérêt, ici le ashtanga yoga en 1995…

Yoga Journal 1995