LE YOGA A L’ECOLE A PARIS … EN 1978 CA SE FAISAIT DEJA

Les archives de l’INA regorgent de pépites sur le yoga. Celle que je vous ai dénichée est un sujet de 1978 sur la pratique du yoga dans une école du 5e arrondissement de Paris.

C’est bientôt mon anniversaire et cette vidéo m’a attendrie parce que je suis de la même génération que les écoliers du documentaire. J’aurais pu être l’un d’entre eux si j’avais vécu mon enfance à Paris et je pense que déjà à l’époque, j’aurais été super fan de yoga.

Deux citations intéressantes tirées de ce documentaire :

Une écolière qui bénéficie de l’enseignement du yoga dans sa classe, au sujet des bienfaits du yoga si tout le monde pouvait en faire : « Il y aurait moins d’énervement et les gens seraient bien dans leur peau. »

Une enseignante qui dispense des leçons de yoga dans ses cours au sujet du rôle original et nécessaire d’une discipline comme le yoga pour les enfants : « Leur apprendre la valeur de ce monde intérieur qui est si souvent nié par la vie qu’ils mènent. On leur apprend a développer leur imagination et prendre conscience des sources vives qui sont en eux. »

C’est tellement toujours d’actualité. Incroyable! Je vous laisse découvrir.

1978_yoga_ecole2

Merci à Frank pour avoir partagé avec moi des archives INA traitant du yoga. C’est ce qui m’a inspirée pour ce post.

DU YOGA A 3 ANS, POUR QUOI FAIRE?

On m’a demandé de donner un cours de yoga à des enfants de 3 ans. Il faut que je vous en parle.

Le fantasme des parents c’est que le cours de yoga calme leurs enfants, en fasse de doux agneaux éthérisés. La réalité est qu’ils vont être stimulés sensoriellement et que certains enfants sont remontés comme des coucous après leur cours alors que d’autres vivent cette stimulation comme apaisante. Tous les parents n’ont pas la même chance …

Que nous dit la tradition du yoga?

Traditionnellement on préconise le yoga à partir de 7 ans, on apprend la salutation au soleil, quelques exercices de prise de conscience du souffle et le Gayatri mantra. On amorce ainsi le travail postural synchronisé avec le souffle en inculquant à l’enfant un sens spirituel à ce qu’il fait.

Quand on a 3 ans, on est dans une phase égotique aigüe. De 1 à 7 ans un enfant est énergétiquement sous la dominance de muladhara chakra. L’enfant est tourné vers ses besoins essentiels de sécurité et son instinct principal est d’obtenir les faveurs de ses ainés. Il est le roi de son monde.

A partir de 8 ans, la dynamique énergétique de l’enfant change. C’est svadistahana chakra qui gouverne alors. L’enfant recherche plus d’interactions avec les autres et les adultes. Il élargit ses horizons au-delà de son nombril et commence à apprécier de faire les choses selon des règles établies par d’autres.

Je reviens à mes ouailles de 3 ans, en quoi consiste un cours de yoga qui leur est dédié et à quoi ça peut bien leur servir, yoguiquement parlant?

Les asanas

Pour commencer. il faut leur proposer des repères propres à leur univers. On ne va pas parler d’asanas, mais on va mettre en scène des animaux, des objets avec leurs attributs particuliers. Il faut raconter une histoire, même sans queue ni tête, la cohérence de l’histoire n’est pas importante à cet âge. Par contre le rythme est important. Alors que celui ou celle qui guide le cours s’apprête à connecter les synapses fissa.

Lors du premier cours on a fait un voyage en bateau (variations de parighasana) avant d’accoster une île déserte, on y a rencontré des crabes (purvotanasana) , des oiseaux (gurudasana) et des chiens qui font pipi (adho muka svanasana) . On a nagé sur des rondins de bois (stabilistaion de la colonne vertébrale et du ventre) et fait les lions (simhasana). Le deuxième cours on était des insectes volants ou rampants (badha konasana, variations de ananda balasana), des chats, des vaches (marjaryasana et bitilasana), un chat qui chasse les souris (variations de balasana) et un chameau (ustrasana) . Spiderman s’est aussi joint au cours à un moment donné. On a gravi une montagne (tadasana) et on a fait des pauses dans la forêt (vrkasana). Et ouais, on a choisi une montagne haute, style Kilimandjaro. Au sommet de notre montagne se trouvait notre vaisseau spatial et on a fait une foule de manipulations avec le vaisseau spatial (variations de prasarita padotanasana) pour le faire décoller, éviter la pluie de météorites, etc. Je vous passe les détails. C’est hyper technique.

Notez qu’il est important si vous guidez le cours de vous remettre à jour avec Star Wars (le Star Wars yoga m’a bien inspirée pour les manoeuvres de vaisseau) et vos Comics, parce que connaître les pouvoirs d’Iron Man a fait monter ma quote en flèche auprès de mon auditoire de petits mecs de 3 ans.

L’intérêt de tout ça? On expérimente des positions inhabituelles, on joue avec sa force, son équilibre et les étirements et on fait travailler son imaginaire. L’air de rien, on apprend à habiter son corps. A la fin du cours on essaye de s’allonger et de ne plus bouger et on apprend à écouter le silence. Soyons honnête, ça ne dure pas longtemps, mais une expérience de paix intérieure, même de 2 secondes, c’est bon à prendre.

Le rapport à l’autre

A cet âge, avoir un parent avec soi pendant le cours aide. On a fait quelques postures avec les papas et mamans pour rigoler un peu. Et on s’est mis tous ensemble pour faire le « ho-hisse ». On a appris à coordonner ses gestes à ceux des autres et à 3 ans on peut dire qu’à ce stade on a considérablement élargi son champs de conscience!

Nous organisons deux séances le samedi 10 novembre à 16h30 et le samedi 17 novembre à 16h dans le 10e. Si vous souhaitez participer avec votre enfant (3-4 ans), contactez-moi à yoga.en.mouvement@gmail.com. 17€ la séance.

Merci aux apprentis yogis Jacks, Théo, Raph et Joe, à leurs parents qui ont assuré et à Richard pour les photos.