INSOMNIES

Marseille, mercredi 4 octobre 2017

J’émerge, je regarde le réveil. 3h du matin. Il m’a pourtant semblé que le jour se levait. Suis entre deux eaux. Je me retourne, me recroqueville et me dit que le silence ambiant va m’envelopper et m’aider à me rendormir. Hier j’étais réveillée vers 2h30, j’étais malgré tout restée couchée. Suffisamment pour me donner l’illusion de m’être reposée et me lever à une heure décente. Enquiquineur de moustique. C’est ce que je m’étais dit. Que c’était le moustique le coupable. Mais aujourd’hui, pas de suceur de sang dans l’atmosphère.

Alors, je fais quoi? Ca fait quoi une prof de yoga quand elle est sujette à l’insomnie?

PicsArt_10-04-08.24.53

Je me suis levée vers 4h. J’avais faim. Entre 2h et 6h du matin, le dosha vata est dans la place. Quésako? C’est un truc d’ayurveda qui stipule que la dynamique énergétique du mouvement rentre en scène. Mouvements de fin de digestion et d’élimination et aussi, mouvement mental. Il se réveille le bougre. La pratiquante de yoga que je suis procède à cette analyse et en conclut que son vata à elle est bien susceptible ces temps-ci. Saison oblige. La vie oblige. Mais je m’abstiens de brancher le ventilateur et balancer dessus toute la merde mentale (jolie métaphore de ma copine ninja Sophie pour illustrer ce que sont les sales conséquences des turbulences du mental), je retrousse les manches de mon pyjama, et je lance un défi à vata. Ok, on va te calmer vieux. Après un brin de toilette, on va apaiser la faim : flocons de riz cuits dans du lait d’amande, cannelle et miel. J’en déguste un petit bol, parce que je compte bien adresser un doux salut au soleil intérieur (l’autre est encore loin d’être levé). Avec l’estomac plein, ça ne le ferait pas. Je range deux trois vêtements égarés sur le sol, plie le linge qui a séché pour laisser au bol de riz le temps de descendre le long des tubes. La ville est silencieuse. même les oiseaux sont discrets. Vers 5h, le tapis est déroulé. Dès que monsieur mental tente une intrusion pour allumer le ventilo et s’amuser un peu avec ses seaux de fiente. Je le rappelle à l’ordre. C’est niet. Faut être ferme avec ce genre d’individu. Echauffement, yoga des yeux, quelques namaskars savamment choisies pour ancrer vata, du pranayama. Ca va un peu mieux. On approche de 6h. Je farfouille dans ma boite a outils de yoga. Tiens, un petit abhyanga, ca sert toujours. Direction la salle de bain. Huile, serviette, bol d’eau chaude. L’onction est faite. Douche chaude. Punaise, ça remet d’équerre!

Pourvu que l’équerre tienne la journée. Au fait, la lune croit. Elle est bientôt pleine. A elle aussi je pourrais coller un blâme tiens. Elle et vata devraient se tenir a l’écart du chiot quand il est excité (Figure de style très personnelle que j’utilise pour nommer mon mental quand il fait pipi partout. L’image du singe est celle communément employée pour illustrer le mental qui saute de branches en branches, mais j’ai eu plus affaire à des chiens qu’à des singes dans ma vie, alors je me suis réapproprié le truc). Allez, il faut que je sois honnête. Le café me rend lucide. La lune et vata ne font que leur job après tout. Moi je fais le mien : mener ma barque. Enfin, depuis quelques mois, je rame plutôt que je navigue. Oui, le ventilo projette le mot « précarité » aux murs de mon cortex. Ca n’est pas sans me faire peur mais vous l’aurez compris, je fais de mon mieux pour lessiver les éclaboussures.

Namasté


Laurence Gay Yoga – http://www.laurencegay.com

INSOMNIES

BOISSON HYDRATANTE AYURVEDIQUE

Une recette hyper simple préconisée par ma consultante ayurvédique, Maria Garre. Cette boisson est idéale par temps de grosses chaleurs pour ne pas se déshydrater. Elle est en outre un moyen d’hydrater la peau et d’illuminer le teint lorsque le climat est moins extrême.

concombre-citron-menthe-ayurveda.jpg

Il vous faut :

– 1L d’eau filtree

– le jus d’1/2 citron

– une dizaine de feuilles de menthe coupées en petits morceaux

– une grosse poignée de concombre coupé en dés

Verser l’eau dans une cruche ou un bocal. Verser le jus de citron, les feuilles de menthe et les dés de concombre. Laisser reposer au moins 30 minutes, idéalement 1h ou plus. NE PAS RÉFRIGÉRER. En ayurveda, on nous le déconseille car ingérer des aliments ou boissons froids endommage agni, le feu digestif et perturbe également notre système de régulation thermique (ce qui n’est pas souhaitable en cas de grosses chaleurs). La boisson doit donc être bue à température ambiante (on ne rajoute pas de glaçons non plus après coup …). Pour la boire, filtrer les morceaux de concombre et les feuilles de menthe au préalable. On sirote le breuvage tout au long de la journée. Personnellement, suis accro!

BOISSON HYDRATANTE AYURVEDIQUE

MA CAM DU MOMENT : L’HUILE DE NOIX DE COCO

wpid-img_20150617_105757.jpg

Vous voyez là où ça brille sur ma peau? Photo sans filtre, je précise. C’est de l’huile de noix de coco. Depuis 3 semaines, mon huile de prédilection pour dompter mon caractère pitta, appliquée de la tête au pied avant ma pratique. Pour faire simple Pitta c’est ma constituion énergétique en ayurvéda, le feu et l’eau sont les éléments qui me gouvernent pour le meilleur et pour le pire. Pour éviter le pire, à savoir l’excès de feu quand les températures extérieures montent, l’huile de coco et ses vertus rafraichissantes pour l’organisme sauve la mise. L’excès de feu, c’est la chaleur du corps certes mais aussi, la vigueur du feu digestif, s’il est top intense, il brûle les nutriments et ne permet pas au corps de les assimiler (malnutrition) et le feu du caractère comme l’impatience ou la colère. L’application quotidienne d’huile de coco m’aide a gérer tout cela.

Ayurveda saved my life (L’ayurvéda m’a sauvé la vie). Bon j’en rajoute un peu, mais disons que ça a largement contribué à me faire fonctionner mieux. En Ayurveda, les huiles végétales sont considérées comme source essentielle de vitalité (à consommer dans l’alimentation ou en application sur la peau). Selon son profil énergétique et l’équilibre énergétique que l’on souhaite rétablir chez l’individu, l’ayurveda préconise spécifiquement des huiles ou des macérats de plantes en poudre dans de l’huile.

Ces temps-ci, l’huile de noix de coco, c’est ma cam.

MA CAM DU MOMENT : L’HUILE DE NOIX DE COCO

KITCHARI EXPRESS

Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle ligne de train a grande vitesse, il s’agit de cuisine. Le kitchari est un plat que l’on cuisine en Ayurvéda pour revigorer le système digestif. La liste des ingrédients et la recette se trouvent dans mon article PLAT DETOX : LE KITCHARI.

Habituellement ce plat se cuisine dans une grande casserole ou un fait-tout et requiert de l’attention pendant au moins 40 minutes pour s’assurer qu’il y a suffisamment d’eau. De l’attention j’en ai, mais du temps j’en ai moins, alors un beau jour j’ai essayé de cuire mon kitchari sans que cela me mobilise devant les fourneaux pendant trop longtemps en utilisant mon cuiseur à riz. Cela me permet de lancer la cuisson de mon kitchari avant de quitter mon appartement pour les cours du matin et de rentrer pour la pause déjeuner avec un kitchari tout chaud qui m’attend.

Les étapes de mon kitchari express en images

ETAPE 1 / Bon, d’accord, il me faut quand même le fait-tout, je vais donc avoir un peu de vaisselle mais ça vaut le coup. Dans le fait-tout je fais chauffer la matière grasse dans laquelle j’ « active » les épices.

wpid-shot_1416388023714.jpg

ETAPE 2 / J’ajoute les légumes et je touille pour que les légumes s’enrobent du mélange d’épices.

wpid-shot_1416388151450.jpgETAPE 3 / Je mets dans mon cuiseur à riz les légumes luisants de ghee et parfumés aux épices.

wpid-shot_1416388201211.jpgETAPE 4 / J’y ajoute le riz et les haricots mungo. Je touille.

wpid-shot_1416388265974.jpg

ETAPE 5 / Je rajoute l’eau. L’eau doit couvrir généreusement le mélange sur au moins 1 cm. Je touille encore, je couvre et je lance le cuiseur à riz.

wpid-shot_1416388393368.jpgETAPE 6 / Quand le cuiseur à riz s’éteint, je vérifie que la consistance de mon kitchari est satisfaisante. Si besoin, je rajoute un peu d’eau, je touille et je relance le cuiseur a riz pour quelques minutes. Je touille encore et c’est prêt.

wpid-shot_1416392863577.jpg

De l’étape 1 a l’étape 6, selon la quantité cuisinée, il devrait se passer entre 30 et 40 minutes. On aura beaucoup touillé certes, mais surtout, on aura pu sauver le monde en attendant que ce repas super digeste et bienfaisant se cuise tout seul.

Bon appétit!

KITCHARI EXPRESS

NEWS DE NOVEMBRE

wpid-wp-1414573643333.jpeg

Petits scarabées,

Laurence me charge de vous parler en yoga nidrasana.

En novembre, des stages il y aura.

Ven 31 octobre + Sam 1er novembre + Sam 15 novembre

Pour connaitre les thèmes et réserver, c’est ici. Point de palabre.

Laurence va marquer une pause le week-end ferié,

Pour son cours du lundi 10 novembre elle sera remplacée.

Enfin, parce qu’elle ne veut que votre bien, petits scarabées,

Laurence fait un cadeau à trois de ses élèves qui se seront manifestés.

Elle a en effet reçu des présents de la société Ayurvana.

Elle souhaite les partager avec qui voudra.

wpid-wp-1414574306063.jpeg

Elle dispose de trois boites de thé a base de tulsi.

Pour en obtenir une, il faut simplement lui signifier quand vous venez à un de ses cours. Elle vous l’apportera en cours la semaine qui suit.

Ma mission se finit là.

Je vais me détendre un peu en sirsasana.

shaolin_soccer_in_real_life_09

NEWS DE NOVEMBRE

COMMENT L’AYURVEDA A SAUVE MA RELATION AMOUREUSE

wpid-picsart_1404224998400.jpg

 

Le café et moi c’est une histoire d’amour vache. Non, je ne bois pas mon café avec du lait. Seulement j’aime le goût et l’arôme du café bien que le café a tendance à perturber mon foie. Alors le café et moi, souvent on se sépare. On fait une pause, on se laisse réfléchir sur la suite de notre relation. Puis quand on se retrouve, ça redevient passionnel.

Au cours de ma dernière formation en Ayurvéda, ma relation amoureuse a pris une toute autre tournure. J’ai appris que l’Ayurvéda préconise l’addition de cardamone au café pour atténuer les effets de la caféine. Je ne suis pas fan du café aromatisé. Disons-le franchement, je déteste. Suis plutôt exclusive en amour. Les mélanges, peu pour moi.

Mais je ne suis pas bornée non plus. J’ai essayé. Et puis … j’ai adoré! J’ai de la cardamone en poudre que j’ajoute a mon café moulu. Mon dosage : une cuillère de poudre de cardamone pour 3 cuillères de café. Si vous disposez de cardamone en gousses, écossez 3 gousses, mélangez les graines à 3 cuillères de votre café moulu.

Au goût c’est subtil et délicieux et ça retire au café son côté énervant, voire irritant ou nocif. Le café parfait en somme. Bref, me voici revenue à une relation apaisée avec mon beau ténébreux. Amoureux du kawa, je vous le conseille.

 

cardamomgalore

COMMENT L’AYURVEDA A SAUVE MA RELATION AMOUREUSE

L’AYURVEDA AVEC MARIA

image

Maria Garre (à gauche sur la photo) est ma formatrice en Ayurvéda. Elle travaille avec le Docteur Vasant Lad, un ponte dans le domaine, à l’Ayurvedic Institute d’Albuquerque. Sur cette photo, elle nous expliquait par une mise en situation comment pratiquer les évaluations ayurvédiques sur une personne.
L’enseignement de Maria est à la fois riche et clair. Vous en donner un aperçu serait tropdifficile tant il est dense.
Cependant j’ai de quoi apporter de l’eau à votre moulin avec juste une chose.
En ayurvéda on considère que les maladies sont favorisées, voire provoquées dans la plupart des cas, par l’accumulation d’Ama (toxine) dans l’organisme. Ama est un ensemble de déchets emmagasinés en nous parce que notre alimentation n’est pas adaptée à notre constitution énergétique ou parce que notre style de vie déséquilibre nos fonctions physiologiques.

Ama a aussi une dimension mentale. Ama est en effet produit parce que nous ne traitons pas comme nous le devrions nos émotions. La clé pour éviter le surplus toxique émotionnel selon l’ayurvéda? Vivre et agir au présent. Faire de son mieux, ici et maintenant. La santé réside dans le moment.
Le message sanitaire de l’ayurvéda est à mon avis d’intérêt public : se détoxiner aussi (et surtout) la tête!

L’AYURVEDA AVEC MARIA