LE YOGA NE S’APPREND PAS, IL SE REVELE

Mercredi 17 mai 2017 – Laurence Gay

Peut-être ne le savez-vous pas, mais les formations de profs de yoga se développent à vitesse grand V dans l’hexagone. Véritables mannes financières, elles constituent une source de revenus importante pour les centres de yoga et les formateurs. Outre-Atlantique les YTTs (acronyme de Yoga Teacher Trainings – formations de professeurs de yoga) sont florissants depuis plusieurs années. A ce sujet, j’avais repéré en 2014 dans l’édition papier de LAYOGA (un magazine gratuit qui traite de yoga sur la scène Californienne et plus précisément à Los Angeles) un article de Julie Buckner qui decryptait ce phénomène. J’avais déchiré les pages de cet article en me disant que ça m’inspirerait pour vous écrire un post. Après une longue gestation, l’idée a germé, voici le post. Je vous conseille de lire l’article qui a également été publié en ligne (en anglais) sur LAYOGA.com : Teacher Training – Grounds for transformation (traduction : ‘Formation de professeur – Terreau de la transformation’).

Formatage à géométrie variable

L’article nous donne un aperçu des formats de formations généralement proposés. C’est effectivement pas mal de camper le décor parce que vous vous en doutez peut-être, ce n’est pas à la fac qu’on se spécialise en techniques de pranayama. Même en Californie. La formation la plus courante s’appelle la ‘200 heures’, elle s’organise d’affilée sur 12 week-ends ou elle se compose de divers modules proposés tout au long de l’année en soirée ou le week-end et chacun avance à son rythme (ou au bon gré de ses finances). Enfin l’autre option est de suivre une formation en immersion sur 2 à 6 semaines, en résidentiel, le plus souvent dans un lieu exotique avec une combinaison d’activités récréatives (surf, kayak, massages, etc.) et de modules de formation. Un joyeux mélange de vacances et d’apprentissage donc.

En France, les formations revêtent différents formats car il n’existe pas chez nous de reconnaissance officielle de diplôme de yoga. Certains formateurs ou centres de formations en France choisissent de s’affilier à des associations ou fédérations d’écoles (Yoga Alliance américaine, Union Européene du yoga, etc) et adoptent alors le format prescrit par l’organisme de rattachement : 200, 300 ou 500 heures de formation pour au final délivrer un certificat de formation aux participants.

yog-annivtrikonasana

Un enseignant (et ses futurs élèves) y trouvent-t-ils leur compte?

Contrairement à ce que leur nom indique, les formations de professeurs de yoga sont pour la plupart ouvertes à des pratiquants débutants, voire même parfois aux non initiés, et sont alors souvent envisagées comme un stage d’immersion pour affiner sa compréhension des techniques de yoga ou comme un stage de développement personnel. Le cours n’est plus un lieu d’apprentissage, les gens veulent ‘approfondir’ et investissent des sommes importantes pour s’inscrire notamment aux formations qui sont considérées comme plus complètes que les cours.

La multiplication de formations de professeurs est relativement récente en France. Nous emboitons le pas aux Etats-Unis où elles se sont massivement développées depuis les années 2000, et où elles sont aujourd’hui critiquées  par certains comme ne permettant pas d’armer efficacement les personnes qui désirent enseigner. Comme nous l’explique l’article du LAYOGA.com, elles sont trop nombreuses à laisser les jeunes professeurs sans l’encadrement d’un formateur sénior une fois la formation finie. S’engage alors souvent pour les profs juniors une course aux formations sans avoir l’espace pour digérer et mettre en pratique les outils auxquels ils se forment d’une part et d’autre part une absence de référant quant à l’évolution à donner à leur enseignement. L’offre de formations varie au gré des modes mais ne propose pas véritablement de rendre les enseignants autonomes et adaptatifs dans leur approche.

James Brown, directeur de l’American yoga School ne mâche pas ses mots quand il fait l’état des lieux dans son article The colossal Failure of modern yoga (traduction : ‘L’échec colossal du yoga moderne’) : « A l’heure actuelle, il y a une pagaille de cours qui affichent le mot yoga dans leur nom. La plupart de ces cours sont donnés par des individus qui ont très peu pratiqué, puis qui ont suivi une formation courte avec des formateurs inexpérimentés. Les instructions relatives à la manière de pratiquer le yoga sont en voie d’extinction, elles sont remplacées par de la musique, des sourires et des contre-vérités mal amenées sur fond de bonnes intentions. »

Connaissance vivante

Tout cela m’amène à prendre du recul et à réfléchir sur ce qu’est véritablement l’objet de la formation :  la connaissance. Robert Svoboda apporte de l’eau à mon moulin. Il nous explique que dans la culture Indienne, le concept de connaissance n’est pas tangible. « Il est très important de faire la distinction entre ce que la plupart des Occidentaux pensent du savoir et ce que le concept de connaissance représente pour les Indiens. En Occident, la connaissance est quelque chose de tangible, de matériel, c’est quelque chose que l’on peut facilement transférer, qui peut être acheté et vendu ; alors qu’en Inde, la véritable connaissance est une chose qui est un être vivant – c’est Vidya. »

Spécifiquement dans le domaine du yoga, Manu Jois fait le même constat sur les attentes de la part des pratiquants quand il s’agit de la transmission : «  En Asie, les gens font ce qu’on leur enseigne sans poser de questions. On leur indique une asana ou un mantra, ils l’exécutent et laissent les bienfaits se déployer dans le temps et par la dévotion. Les occidentaux sont plus analytiques, ils veulent connaitre la signification du mantra avant de le chanter, ils veulent connaitre les muscles à engager et en quoi l’asana est particulièrement bien pour eux. Ils n’ont aucune patience pour faire l’expérience des choses, ils sont au contraire avides de réponses toute-prêtes, rapides et creuses. »

Peut-être. je réfléchis à haute voix. Peut-être donc, que le hiatus vient de là. La connaissance du yoga est d’abord une connaissance vivante qui découle d’un processus aussi appelé pratique et que ce n’est pas en 200 heures chrono en main que cette connaissance se révèle.

L’absorption

Dans son livre Shadow Yoga, Shandor Remete met au cœur de sa transmission la pratique personnelle. Il explique pourquoi. « Les informations techniques détaillées polluent le mental et nuisent à l’absorption par la pratique. (…) Les informations théoriques ne devraient jamais être imposées à la pratique, elles devraient au contraire être utilisées comme une méthode pour observer son propre comportement. Elles ne doivent pas interférer avec les mouvements naturels des membres et des flux de prana. Elles procurent aux débutants une carte des sites énergétiques et des passages et constitue ainsi un outil pour mesurer sa croissance personnelle dans les pratiques des asanas, kriya, bandha, pranayama, mudra et laya. (…)  Lorsque le pratiquant murit et que l’action est menée selon les principes universels, les techniques nécessaires dissimulées dans les formes et mouvements se révèleront d’elle-mêmes, spontanément. »

En conclusion, mon expérience de professeur et de pratiquante et ma réflexion m’amènent à vous dire ceci : le métier de professeur de yoga est trop souvent fantasmé. Si vous vous engagez dans cette voie, ne nourrissez pas les fantasmes, soyez authentique. Si vous suivez une formation de yoga, qu’elle ne vous donne pas une confiance de surface. Faites en sorte que l’estime que vous développez pour votre aptitude à transmettre soit ancrée. Laissez-la mûrir en vous par une pratique suivie et cohérente avec votre vie, qu’il pleuve ou qu’il vente sur votre chemin. A force de faire passer les outils de yoga par votre corps et votre système nerveux, vous serez en mesure de les transmettre, avec justesse. Je crois que les enseignants les plus brillants que j’ai eu la chance de rencontrer sont ceux dont la confiance est ancrée au point que leur humilité est grande et manifeste.


Laurence gay Yoga – http://www.laurencegay.com

LE YOGA NE S’APPREND PAS, IL SE REVELE

OCCIDENTALI’S KARMA

Vendredi 21 avril 2017 – Laurence Gay.

Hier, jeudi 20 avril, je dine chez des amis à Paris. L’un d’eux est italien, son téléphone n’arrête pas de biper. L’autre ami me parle du chanteur qui représentera l’Italie à l’Eurovision. Il me dit que je dois absolument l’écouter. Nous sommes joyeux. Tous les trois réalisons qu’une fusillade vient d’avoir lieu sur les Champs Elysées. Réflexe de smartphone-sapiens que nous sommes : nous regardons les fils d’info sur nos boitiers. Puis, rapidement, on les repose et on passe en boucle la chanson kitsch de Francesco Gabbani. Le tire : « Occidentali’s karma », le karma des Occidentaux. Que la vie est ironique parfois. Nous avons monté le volume et chanté à tue tête. Peut-être pour exorciser le moment, peut-être parce qu’on en a marre de chercher du sens dans ce monde sens dessus dessous. Et dans ces moments-là, le kitsch est salvateur. Francesco, ti amo.

Traduction des paroles, pas si creuses qu’on pourrait croire (source : lyricstranslate.com)
Être ou devoir être –
Le doute d’Hamlet
Contemporain comme l’homme néolithique
Mets-toi à l’aise dans ta cage de 2m sur 3!
Des intellectuels dans les cafés
Des « internetologues »
Des membres d’honneur au groupe des accros aux selfies anonymes
L’intelligence est démodée
Des réponses faciles
Des dilemmes inutiles
 –
AAA Recherche (recherche, oui) [En Italie AAA se met dans les petites annonces des journaux afin de se retrouver en première position selon l’ordre alphabétique. ]
Des histoires aux grandes fins
Espéré
Peu importe, panta rhei [En grec ancien, la formule Ta Panta Rhei signifie « Tout coule » – dans le sens de « Tout passe »]
Et Singing in the rain
 –
[Refrain]
Leçons de Nirvana
Il y a Bouddha dans la file
Pour tous, l’heure de la promenade, de gloire
La foule crie un mantra
L’évolution trébuche
Le singe nu danse [Le Singe nu (titre original : The Naked Ape) est un ouvrage de vulgarisation paru en 1967 de Desmond Morris qui décrit l’espèce humaine à travers un regard d’éthologue, c’est-à-dire avec le même regard que celui que l’on porte généralement sur les autres animaux]
Karma des occidentaux
Karma des occidentaux
Le singe nu danse
Karma des occidentaux
 –
Il pleut des gouttes de Chanel
Sur des corps aseptisés
Mets-toi à l’abri de l’odeur de tes semblables
Tous des Messieurs-je-sais-tout avec l’internet
Le coca des peuples
L’opium des pauvres
 –
AAA Recherche (recherche, oui)
De l’humanité virtuelle
Sex appeal (Sex appeal)
Quoi qu’il arrive, panta rhei
Et Singing in the rain
 –
[Refrain]
 –
Quand la vie devient distraite
Les hommes tombent
Karma des occidentaux
Karma des occidentaux
Le singe se relève
Namasté, allez!
[Refrain]
Ooooooom
francesco-gabbani-ccidentaliskarma-laurence-gay-yoga-blog
OCCIDENTALI’S KARMA

SEJOUR DE YOGA INTENSIF MIDI-PYRENEES 29/7-2/8 2017

Note du 19/6 : SEJOUR REPROGRAMME AU PRINTEMPS 2018

Semaine de yoga du 29 juillet au 2 août 2017 en Midi-Pyrénées

Grace à trois femmes, l’une enseignante de yoga, une deuxième gérante d’une chambre d’hôte et une troisième organisatrice de voyage, je suis en mesure de vous proposer 5 jours de yoga dans la région des Gorges de l’Aveyron, à Saint-Antonin-Noble-Val. Nous avons choisi de proposer un séjour modulable avec l’option de suivre 8 sessions de yoga ou 12 pour ceux qui souhaitent dédier de ce séjour à une reconnexion profonde.

laurence-gay-yoga-stage-aveyron-juillet-aout-2017
©laurencegay.com

Le séjour est ouvert aux débutants, les 5 jours de ce séjour sont structurés sur une progression de pratique qui permettra à chacun de se sentir à sa place. Mon approche est simple : je crois que le yoga est un art complexe qui s’appréhende par la simplicité. Toutes les sessions ont une composante d’asanas (postures de yoga), de respiration et de méditation, la combinaison des techniques variera selon l’effet recherché (purifiant ou harmonisant). Je crois que les asanas sont de remarquables outils d’évolution de la conscience mais pas un but en soi et j’espère ainsi changer votre point de vue sur les postures de yoga, vous permettre de (re)nouer avec la richesse structurante de la simplicité et l’aspect transformateur de la complexité, quelque soit votre niveau d’intégration de yoga. Pour ceux qui opteront pour la formule d’immersion (12 sessions de yoga), nous consacrerons les 4 séances supplémentaires sur des aspects théoriques et pratiques de l’ayurvéda et du yoga. Ce seront des séances interactives, l’occasion aussi de me poser vos questions sur vos besoins spécifiques autour du yoga. Pensez à apporter carnet et stylo pour vos notes.

Je crois qu’on peut changer le monde avec bienveillance, discernement et humour et que par voie de conséquence le yoga devrait se pratiquer avec bienveillance, discernement et humour parce que pour changer le monde, il faut commencer par évoluer soi-même. Bref, je crois au mouvement. Je souhaite que ce séjour soit une belle impulsion pour nous tous.

Infos pratiques

Si nous n’avons pas encore eu la chance de nous rencontrer, je me présente.

Nous serons hébergés à L’Alabrena, le yoga aura aussi lieu sur place.

Le séjour sera maintenu si nous réunissons au moins 4 inscrits à l’option ‘intensif’ avant le 1er juin. Notre groupe se constituera au maximum de 12 personnes.

  • Option ‘vacances’ (8 séances de yoga + hébergement 4 nuits + 4 brunchs) : 590€
  • Option ‘intensif’ (12 séances de yoga + hébergement 4 nuits + 4 brunchs + 4 diners) : 770€

Info et réservations auprès d’Anaïs LES VOYAGES D’YSIS (tel : 06 07 14 82 57)


Laurence Gay Yoga – http://www.laurencegay.com

SEJOUR DE YOGA INTENSIF MIDI-PYRENEES 29/7-2/8 2017

NEWS YOGA D’AVRIL – LE FIL

Lundi 3 avril 2017 – Laurence Gay

laurence-gay-yoga-avril-2017-paris-marseille-blog.jpg
Instagram @flyworxx

Si en avril il ne faut pas s’en découvrir, autant ne pas le perdre, le fil. C’est le mois des vacances scolaires et des joyeuses débauches de gourmandises, mais aussi le mois où il va falloir ancrer sa pratique de yoga avant les chambardements de mai : ponts et élections vont sans aucun doute remuer nos chakras. Alors voilà ce qu’il faut retenir.

Yoga à Marseille

Je programme deux pratiques collectives de 2h (débutants bienvenus) le samedi 22 avril (17h-19h) et samedi 10 juin (11h-13h). Il y aura de la chaleur, du nettoyage et de la concentration au programme. La participation est sujette à réservation préalable en ligne : 20€ la session, 15€/personne si vous vous vous inscrivez avec un voisin, compagnon, collègue ou ami. Réservez votre place.

Yoga à Paris

Deux stages d’auto-pratique de 3h chacun. L’un focalisé sur l’ouverture de la cage thoracique et l’activation du centre du corps le vendredi 21 avril (18h-21h) et l’autre sur l’énergie et le centre du corps le dimanche 4 juin, pendant le week-end de la Pentecôte (13h-16h). Le principe de ces stages c’est que vous bénéficiez d’un support papier en rapport avec la pratique du jour pour la reproduire à la maison. Nous sommes en plein dans la saison où le feu reprend sa place, nous allons le revigorer et l’entretenir. La participation est aussi sujette à réservation préalable en ligne : 65€ la session, nous serons un maximum de 8 par session pour pouvoir adresser les besoins particuliers de chaque participant. Réservez votre place.

Yoga à Barcelone du 5 au 8 mai

Dernières places! Pour tout savoir, c’est ici. Ceux qui sont inscrits, prenez dès a présent vos dispositions pour la procuration de vote du second tour des présidentielles.

Yoga intensif dans les gorges de l’Aveyron du 29 juillet au 2 août

Patience. Les réservations seront lancées dans les jours qui viennent. Ne perdez pas le fil, toutes les infos seront relayées sur le blog et les réseaux sociaux.

A très vite.


Laurence Gay Yoga http://www.laurencegay.com

NEWS YOGA D’AVRIL – LE FIL

MINUTE MYSTIQUE : NOUVELLE LUNE DU 28/3/2017

Art : Magritte

Mardi 28 mars 2017. Source : www.mysticmamma.com

Le temps est venu de ‘renforcer’ le sens du soi, consolider sa forteresse et faire le point sur ces espaces où peut-être on a sacrifié trop de son autonomie et de son intégrité personnelle dans une quête de paix, d’harmonie, d’amour ou d’une relation.

Le temps est aussi venu d’équilibrer cela avec les espaces de nos vies où on est trop égoïste. Il s’agit de manifester et d’agir en alignement avec qui l’on est. Le feu ressurgit en cette période qui s’amorce avec la nouvelle lune. Notre manifestation personnelle doit se réaliser en veillant à ce que l’impulsivité ne soit pas la résultante d’une frustration. Sa source doit rester constructive.

Dans les semaines passées les frustrations peuvent nous avoir plongé dans des pensées sombres.

Le tournant qui s’opère nous invite à voir la lumière que l’on incarne en creusant et en depassant les opinions et les suppositions de l’égo, qu’elles soient les nôtres ou celles d’autrui. Cette période est synonyme d’enthousiasme, elle nous apprend qu’on n’a pas besoin de permission pour accueillir avec enthousiasme le fait d’être soi-même et d’être authentique.

MINUTE MYSTIQUE : NOUVELLE LUNE DU 28/3/2017

LE GHEE DIMINUE LA TOLERANCE AU CYNISME

Mardi 21 mars 2017 – Laurence Gay.

Après plusieurs tentatives infructueuses et à défaut d’avoir du temps, j’avais abandonné l’idée de me préparer mon ghee maison. Kesako? Le ghee, ou beurre clarifié, est très prisé en Ayurvéda parce qu’il est dit qu’il nourrit le corps et l’intellect en agissant au niveau cellulaire. Cette année, mes emplois du temps sont décousus et j’ai pris le temps de m’atteler à nouveau à la préparation de ce nectar. Pourquoi maintenant? Parce que primo, la boite de ghee tout prêt qui traine dans ma cuisine s’est finie et que chez l’épicier exotique de Noailles, ils n’avaient que des gros formats de boites, trop chers. Et deuzio, j’ai besoin de ghee pour cuisiner mon kitchari salvateur en cette sortie d’hiver.

Au printemps et à l’automne, je procède à un rééquilibrage digestif en suivant les principes de l’Ayurveda. Je suis en plein dedans depuis mon retour du week-end de stage à Paris de la mi-mars. Certains se demandent quand je vais leur balancer la recette du ghee. Vous allez être déçus. Je vous communique toutefois le lien de ce site canadien ‘healthyfoodie‘ où j’ai trouvé la recette pas à pas du ghee. Si je n’ai pas raté mon coup cette fois-ci, il n’y a pas de raison que vous ne réussissiez pas vous-même. Parole d’une nulle en cuisine qui s’assume.

Alors que j’ai entamé mon programme de réactivation du feu digestif, j’ai les idées plus claires et le regain de discernement subtil s’est fait sentir dès le week-end passé. Je vous raconte.

Samedi dernier donc, je suis allée au festival Babel Med Music à Marseille et j’ai eu un choc musical à m’en donner la chair de poule en écoutant Betty Bonifassi. Cette artiste interprète des chants d’esclaves sur une musique rock-pop. Musicalement aboutie, vocalement incarnée, la prestation était magistrale. Le concert a commencé avec un solo de guitare électrique lancinant avec lequel la chanteuse a entamé un dialogue. J’ai physiquement frémi. Betty Bonifassi a dit de ces chants qu’ils étaient de la beauté surgie de l’horreur et je dois dire que Betty elle me l’a communiquée cette beauté, jusque dans ma chair.

betty-bonifassi
©Betty Bonifassi

Dans un de ses modules de formation, Shiva Rea nous parle du principe de rasa. Pour le comprendre, elle évoque l’origine du concept dans le domaine artistique Indien. Rasa est alors décrit comme un état d’absorption complet de l’artiste et des spectateurs. Quand on cultive rasa, l’esprit pensant se tait et la sensation pure pulse dans tout le corps. On peut dire que Betty, elle s’y connait en rasa.

A la sortie de ce concert, je retrouve des amis d’amis qui y avaient aussi assisté. Quelques échanges sur nos impressions et il s’en trouve un qui ajoute son « Oui, mais » en parlant d’un manque de ceci et d’un manque de cela. J’aurais laissé ses propos sans suite si ses remarques étaient autre que ce qu’elles étaient. Si ces propos étaient autre chose que du cynisme. J’ai senti le ghee couler dans mes cellules. J’ai répliqué, argumenté puis me suis mise en route pour un autre concert qui avait lieu dans une salle annexe, sans rentrer dans le jeu des joutes discursives qui n’ont pour objet que de savoir qui a raison. Il n’y avait ni agacement, ni colère en moi, juste de la clarté et la volonté farouche de la préserver.

L’Ayurvéda nous apprend qu’agni, le feu digestif, est présent certes dans le système digestif, mais aussi dans la peau, dans la vision et dans l’intellect. Ce concert et la discussion qui s’en est suivie m’ont fait sentir le regain d’agni de manière tellement sensible. Je crois qu’il est nécessaire de maintenir ce feu vivace pour ne pas laisser le cynisme auto-induit ou extérieur dévaloriser, rapetisser voire annihiler tout ce qu’il vise. Le cynisme est toxique. Plus encore le cynisme intellectuel. Il veut écraser l’intuitif de toutes ses forces. Et bien vous savez quoi? Je ne le laisserai pas faire. Quand la beauté me traverse, je la suis.


Laurence Gay Yoga – http://www.laurencegay.com

LE GHEE DIMINUE LA TOLERANCE AU CYNISME

DANS ESPRIT YOGA, JE PARLE IN(DE)TOX

Dans le numéro 36 de Esprit Yoga, vous me lirez page 94. On parle de ce marronnier : la détox de printemps. Je vous laisse découvrir l’intro en espérant que vous aurez envie de me lire davantage dans le magazine.

laurence-gay-esprit-yoga-numero-36-detox-intox-printemps-mars-avril-2017.jpg


Laurence Gay Yoga – http://www.laurencegay.com

DANS ESPRIT YOGA, JE PARLE IN(DE)TOX