MATIERE A VIBRATION

pianonotes
Source : www.cymascope.com

Marseille, le 5 novembre 2018.

J’ai eu la chance de grandir avec de la musique dans ma maison. L’un de mes parents était fan de blues et de jazz. Ça reste en vous ce genre de choses. La mode dans le yoga est aux immersions dans des bains sonores. Ça peut paraître farfelu pour certains, et pourtant. La musique, les sons, sont des vibrations. Les vibrations entretiennent une relation particulière avec la matière. Si vous creusez un peu dans les textes scientifiques ou philosophiques qui traitent de la nature primordiale des choses, les vibrations seraient à la naissance de tout. Nous percevons les vibrations, selon leurs fréquences, comme une couleur, un son ou de la chaleur. Nous les ressentons aussi comme émotions. Des textes nous disent aussi que nos pensées et nos paroles sont chargées d’une vibration propre.

Sur l’image qui accompagne ce post, on voit des notes de musique rendues visibles. C’est juste fascinant. Ce partage m’a été inspiré par un artiste dont la musique m’accompagne souvent. J’ai appris hier son décès. Il s’appelle Roy Hargrove. Apprendre qu’il était parti m’a fichu un choc. Je l’ai vu jouer live au Jazz des Cinq Continents à Marseille cet été et au New Morning à Paris il y a plusieurs années. Il incarnait quelque chose de vrai et de beau. Je me rappellerai toujours ce concert parisien, il y a eu un moment pendant le set où je me suis sentie tellement happée que j’ai cru le temps suspendu. Un alignement parfait, magique. Punaise! C’est rare et précieux des moments comme ça. Je lui dis merci.

Je l’ai déjà écrit sur mon mur Facebook perso hier, mais je le réécris ici. Après avoir appris que Roy Hargrove nous avait quittés à l’ȃge de 49 ans, j’ai lu foule de témoignages d’artistes ou de personnes qui l’ont côtoyé. Et l’empreinte sonore et humaine qu’il laisse m’a rappelée de manière foudroyante deux choses. Donner le meilleur de soi. Le faire maintenant parce que demain n’existe pas.

Visuel découvert sur le site http://www.cymascope.com

LE RETOUR – CONCENTRATION SELECTIVE

IMG_20180906_083545

Marseille, le jeudi 13 septembre 2018.

Le retour
Tu as changé d’air, voyagé, puis tu es rentrée. Depuis, tu as désactivé le message en absence de ta boite email, fait mille et une lessives, nettoyé les semelles poussiéreuses de tes chaussures de vacances, fait le tri des produits de la salle de bain, et dans le même élan dans tes tiroirs de vêtements. Tu assures. Tu ne t’arrêtes pas là. Tu discernes. Tu fais du ménage dans ta boite email, tu emmènes à recycler les tissus d’été que tu ne remettras plus et aussi le catalogue IKEA que tu trouves dans ta boite au lettre, parce qu’il y en a marre de ces sollicitations à s’acheter une nouvelle étagère chaque fois que les feuilles s’apprêtent à tomber des arbres. Tu refais le plein de légumineuses et de céréales et tu ressors l’autocuiseur. Tu mets de l’ordre dans ton ventre aussi. Ton esprit est clair. On te sollicite pour un cours de yoga à 7h45. Tu te pointes et tu te tires. Personne ne s’est présenté. Tu restes focus. Tu passes direct à la salle de gym. Tu t’installes dans la pièce vide, déroule ton tapis, tu t’organises autour de ta routine au sol du moment. Fini. Tu te dis que tu pourrais faire 20 minutes de vélo. Tu remets tes chaussettes, tu enfiles une chaussure et tu réalises que l’autre ne lui ressemble pas. Rires. Pensée éclair pour Pierre Richard et son aplomb en pareilles circonstances. Tu reformules. Tu te dis que finalement tu es focalisée, mais sélectivement. Oui, c’est ça, je fais dans la concentration sélective. Pour la planète, je vais à l’essentiel.

A très vite!

EN ATTENDANT LA VAGUE

PicsArt_06-20-06.30.05
« Ca prend la forme de vagues » – instagram : @peace_love_lignt

Pas si vague vibration. Approche du solstice d’été. Drôle de cycle en pleine transmutation. J’écoute le clapotis et guette l’horizon. Je ne surfe pas mais on sent comme une vague pas comme les autres en approche. Ça parle à d’autres? Vous me lirez moins sur les réseaux sociaux dans les prochaines semaines. Je vais privilégier le blog et les rencontres en analogue. Je vais passer du temps de yoga avec des groupes de gens bien sympas en Grèce début juillet, puis avec deux autres groupes avant la mi-juillet puis fin août à Marseille. Le reste du temps sera un tête à tête entre l’horizon et moi. Message d’absence à programmer. Recentrage. Je vais me concentrer sur la ligne d’horizon et laisser l’espace faire son job. #laurencegayyoga #yogaenmouvement