OCCIDENTALI’S KARMA

Vendredi 21 avril 2017 – Laurence Gay.

Hier, jeudi 20 avril, je dine chez des amis à Paris. L’un d’eux est italien, son téléphone n’arrête pas de biper. L’autre ami me parle du chanteur qui représentera l’Italie à l’Eurovision. Il me dit que je dois absolument l’écouter. Nous sommes joyeux. Tous les trois réalisons qu’une fusillade vient d’avoir lieu sur les Champs Elysées. Réflexe de smartphone-sapiens que nous sommes : nous regardons les fils d’info sur nos boitiers. Puis, rapidement, on les repose et on passe en boucle la chanson kitsch de Francesco Gabbani. Le tire : « Occidentali’s karma », le karma des Occidentaux. Que la vie est ironique parfois. Nous avons monté le volume et chanté à tue tête. Peut-être pour exorciser le moment, peut-être parce qu’on en a marre de chercher du sens dans ce monde sens dessus dessous. Et dans ces moments-là, le kitsch est salvateur. Francesco, ti amo.

Traduction des paroles, pas si creuses qu’on pourrait croire (source : lyricstranslate.com)
Être ou devoir être –
Le doute d’Hamlet
Contemporain comme l’homme néolithique
Mets-toi à l’aise dans ta cage de 2m sur 3!
Des intellectuels dans les cafés
Des « internetologues »
Des membres d’honneur au groupe des accros aux selfies anonymes
L’intelligence est démodée
Des réponses faciles
Des dilemmes inutiles
 –
AAA Recherche (recherche, oui) [En Italie AAA se met dans les petites annonces des journaux afin de se retrouver en première position selon l’ordre alphabétique. ]
Des histoires aux grandes fins
Espéré
Peu importe, panta rhei [En grec ancien, la formule Ta Panta Rhei signifie « Tout coule » – dans le sens de « Tout passe »]
Et Singing in the rain
 –
[Refrain]
Leçons de Nirvana
Il y a Bouddha dans la file
Pour tous, l’heure de la promenade, de gloire
La foule crie un mantra
L’évolution trébuche
Le singe nu danse [Le Singe nu (titre original : The Naked Ape) est un ouvrage de vulgarisation paru en 1967 de Desmond Morris qui décrit l’espèce humaine à travers un regard d’éthologue, c’est-à-dire avec le même regard que celui que l’on porte généralement sur les autres animaux]
Karma des occidentaux
Karma des occidentaux
Le singe nu danse
Karma des occidentaux
 –
Il pleut des gouttes de Chanel
Sur des corps aseptisés
Mets-toi à l’abri de l’odeur de tes semblables
Tous des Messieurs-je-sais-tout avec l’internet
Le coca des peuples
L’opium des pauvres
 –
AAA Recherche (recherche, oui)
De l’humanité virtuelle
Sex appeal (Sex appeal)
Quoi qu’il arrive, panta rhei
Et Singing in the rain
 –
[Refrain]
 –
Quand la vie devient distraite
Les hommes tombent
Karma des occidentaux
Karma des occidentaux
Le singe se relève
Namasté, allez!
[Refrain]
Ooooooom
francesco-gabbani-ccidentaliskarma-laurence-gay-yoga-blog

YOGA EN MARS – DE QUOI DEVENIR CHEVRE

goat-yoga-5
Photo : instagram @suntwine

Je ne sais pas si c’est la nouvelle lune de dimanche, le lever du voile sur les pratiques abusives des puissants ou la surabondance de vidéos de yoga avec des lapins ou des chèvres sur le Net, mais je suis partagée entre la nausée et la déprime. Je ne me laisse pas abattre pour autant. Plus que jamais nous avons besoin de Jedi, plus que jamais nous avons besoin de yoga. Alors, je prends rendez-vous avec vous. Des perspectives qui me réjouissent. Pour un sujet de CNN au sujet du yoga avec les chèvres, c’est ci-après. Sérieusement. Ou pas.

 

Chose promise, chose due …

SI GANDHI FAISAIT DU YOGA AUJOURD’HUI

Le yoga traditionnel indien par opposition au yoga branché à l’occidentale, un thème traité de manière humoristique dans cette vidéo. Elle est en anglais, j’ai retranscrit les dialogues. Enjoy!

Le professeur : « Bonjour tout le monde. Nous allons commencer. Trouvez-vous une place qui vous convienne. »
Gandhi : « Bonjour. Pardon, excusez-moi. »
Le professeur : « Quelqu’un s’est acheté de nouveaux vêtements. C’est la première fois qu’on se voit il me semble. D’habitude les débutants se mettent à l’avant pour mieux me voir. »
Gandhi : « Oh, non, je connais bien le yoga. Ca ira pour moi. »
Le professeur : « D’accord. Si jamais vous avez besoin d’une brique ou d’une sangle, dites-le moi. »
Gandhi : « Ok. »
Le professeur : « Tout le monde se débrouille à merveille. Gandhi, ça ne vous ennuie pas de regarder au plafond dans le chien la tête en haut?»
Gandhi : « Vous voulez dire dans urdva muka svanasana? »
Le professeur : « Non, le chien la tête en haut. Ne vous inquiétez pas, vous vous familiariserez avec la terminologie. »
Le professeur : « Gandhi, il faut accélérer le mouvement sans quoi tu ne brules pas de calories. »
La femme rousse : « Arrête de mater mes fesses. »
Gandhi : « Pas du tout, j’ai fait vœu de chasteté. »
La femme rousse : « C’est ça, espèce de taré. »
Le professeur : « Tu te débrouilles bien, mais la prochaine fois essaye de porter des vêtements de yoga adaptés, comme un haut en lycra. »
Gandhi : « Ceci est un dhoti traditionnel Indien. »
Le professeur : « Ok, mais il y a une boutique Lululemon un peu plus bas dans la rue. »
Gandhi : « C’est Coldplay? Oui, c’est sûr. C’est Coldplay. »
La femme : « Je fais un jeûne , une détox au jus. »
Gandhi : « Tu jeûnes, dans quel but? Pour protester contre l’impérialisme? »
La femme : « C’est la saison des bikinis. »
Gandhi : « La saison des bikinis … »
Gandhi récite des mantras.
La professeur : « Moins fort. C’est un lieu de recueillement ici. »
Gandhi : « Je pense plutôt que c’est une salle de sport. il y a même un type qui distribue des boissons énergisantes. »
Gandhi : « Vous plaisantez. c’est une bougie à la cannelle. »
Le professeur : « Avec tout le respect que je vous dois Mahatma, je suis un professeur de yoga diplômée. »
Gandhi : « Oh, et qui est votre maitre? Carl Smith ?!… »
L’homme : « Je veux vraiment essayer un cours de yogalates. »
La femme : « Oh mon Dieu, c’est tellement spirituel. »
Gandhi : «  Est-ce que vous réalisez que c’est véritablement ma religion, hein? »
Gandhi : « Je donne 10 dollars a celui qui peut me dire de qui il s’agit. Alors? Personne? C’est bien ce que je pensais. Ah, ah, ah… C’est Krishna, la 8e incarnation de Vishnu. Renseignez-vous bon sang! »
Gandhi : « Pourquoi fait-il si chaud là-dedans? »
La femme : « Nous faisons du yoga Bikram. »
Gandhi : « Et bien sachez que de mon temps nous faisions un yoga traditionnel où la salle était normale et on ne suait pas comme des boeufs. »
L’homme : « Tu as l’air stressé. Prends une grande inspiration et laisse couler tes chakras vers le centre de ton coeur. »
Gandhi : « C’est quoi cette connerie? Pas grave. Je pars. Je vous emmerde, tous. »
Le groupe : « Namaste. »
Gandhi : « Vous ne savez même pas ce que ça veut dire! »