UNE SALLE A SOI

UNE SALLE A SOI

Virginia Woolf dit qu’une femme devrait avoir un lieu à soi pour pouvoir penser, je pense qu’elle devrait aussi avoir un lieu où pouvoir faire du bruit, bouger dans tous les sens, transpirer, respirer fort et pourquoi pas grogner?

Virginia Woolf écrivait qu’une femme devait disposer d’un peu d’argent et d’un lieu à elle pour pouvoir produire un roman. Son propos était de dénoncer les limites imposées aux femmes par la société du début du XXe siècle concernant l’accès à l’éducation, le déploiement de leurs pensées, la production littéraire et le succès. Etant réduite à la chose domestique, à savoir tenir une maison et élever les enfants, la vie des femmes bourgeoises de son époque ne laissait aucune place, aucun espace mental ou physique pour autre chose.

Au même titre qu’avoir un lieu à soi pour pouvoir penser, avoir accès à un lieu où pouvoir bouger librement me parait indispensable. Un lieu où pouvoir faire du bruit, transpirer, respirer fort et pourquoi pas grogner? J’ai trouvé mon spot, une salle d’entrainement conviviale et pas bondée à deux pas de mon appartement et depuis trois mois, je m’y remets d’équerre.

Ascenseur ou escalier?

Avant d’emménager à Marseille, je vivais à Paris, entre les stations de métro Place de Clichy et La Fourche, au 6e étage sans ascenseur et je me déplaçais principalement en vélo. Mon activité professionnelle d’alors impliquait au moins deux déplacements quotidiens depuis ma tanière, soit au moins deux montées de six étages et deux descentes des mêmes six étages chaque jour avec du pédalage entre deux step. Autant te dire que j’avais mon lot d’exercice et qu’une inscription à la salle de sport me paraissait bien inutile.

Je donnais alors beaucoup de cours privés. Mon sas de transition entre le trajet à bicyclette à surveiller d’un œil le caniveau et de l’autre les voitures qui serraient ma monture de trop près et le début du cours où la détente active d’individus sous haute tension reposait sur mes épaules se faisait dans l’ascenseur. La montée en ascenseur, ce moment suspendu pour me focaliser sur le cours que j’allais donner l’instant d’après.

Une fois on me fit une remarque : « Une grande sportive comme toi ne prend pas les escaliers? » Je ne me suis pas appesantie sur la réalité de mon quotidien dopé au cardio, j’ai accueilli la remarque avec humour en jouant la carte de la paresse : « Je suis une sportive d’ascenseur ». Mon interlocutrice poursuivit en m’expliquant qu’elle ne prenait plus l’ascenseur pour monter chez elle depuis plusieurs semaines pour affiner ses jambes et chasser sa cellulite.

Les femmes et le sport

Bon sang! Pourquoi une femme ramène-t-elle si souvent la pratique d’une activité physique à un souci d’apparence? J’aimerais que les conversations s’enrichissent sur le sujet. Je te livre des mots qui décrivent mes expériences d’entrainement :

  • Décompenser
  • Recalibrage
  • Equilibre physiologique
  • Affiner les sensations
  • Enrichir le rapport à soi
  • Plaisir de bouger

Si toi aussi tu as envie de parler de sport, d’entrainement , de mouvement, d’exercice physique autrement qu’en des termes esthétiques, je te donne rendez-vous sur mon insta. Je t’y raconterai mes expériences en salle et j’espère y lire les tiennes.

2 réponses à « UNE SALLE A SOI »

  1. Merci pour votre approche Laurence ! Heureusement qu’il y a des femmes comme vous pour nous rappeler ce qui est réellement important dans la pratique d’un sport.

    1. Est important le rapport à soi et aux autres. Le sport/activité physique est un bon terrain d’expérience dans le domaine. Merci pour votre commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :