LE NOMBRE POUR LE DIRE

Si vous pratiquez une forme de yoga plutôt traditionnelle, vous aurez peut-être entendu parler du nombre 108 comme d’un nombre symbolique, voire sacré pour l’aspirant yogi. Quand on demande de quoi il est le symbole, on nous livre souvent une explication ésotérique. Enfin quand je dis une, je suis dans le faux. Faites une recherche sur le Net et vous aurez des dizaines de versions.
Depuis le coin cuisine d’où je vous écris, je partage les infos du 108 qui m’interpellent et je vous dis pourquoi.

108, c’est le nombre de perles de bois que compte un mala traditionnel utilisé par certains pratiquants de méditation. Je m’en étais procuré un il y a longtemps et mon amie Pam m’en a offert un très simple et très beau après son premier voyage en Inde. J’aime les cadeaux.

Claude Lafleur (québécois donc), journaliste scientifique, nous explique sur son site Internet que si on imaginait notre système solaire  à échelle humaine et que le soleil avait la taille d’un ballon, alors Vénus serait un grain de raisin posé à 108 mètres du Soleil. Venus, c’est la déesse de l’amour quand même. C’est pas rien.

108, c’est aussi le nombre de points de jonctions vitaux dans le corps humain. Ils se situent à des points de convergence de différents tissus musculaires avec des articulations, artères, veines, nerfs et canaux d’énergie subtils. Ils constituent des zones extrêmement vulnérables et sont des portes d’accès à des espaces du corps subtil qui agissent sur l’activité organique. On les appelle points de marma. Ils sont étudiés et utilisés en kalaripayyat (art martial Indien) et en thérapie ayurvédique par le massage. Même si la cartographie du système de marmas peut refléter celle de l’acupuncture chinoise, les deux systèmes ne sont pas identiques.

Je me suis replongée dans ce livre de Shandor Remete, Shadow Yoga, Chaya Yoga, récemment. C’est par ce livre que j’ai entendu parler des points de marma pour la première fois il y a plus de 10 ans. Je reprends le livre en main quand je cherche des pistes de lecture me concernant. Il y a peu, j’ai repris le livre en main pour lire la cartographie particulière de la poitrine, de l’aisselle et du bras parce que cette partie de mon corps a besoin d’une attention toute particulière. J’ai besoin d’une carte qui me permette de naviguer dans une toute nouvelle expérience, celle de la maladie.

© Shandor Remete – Shadow Yoga, Chaya Yoga

Suite a une série d’examens en août dernier, on m’a diagnostiqué un cancer du sein. Ce fut un choc, la toute première mammographie que j’avais faite en 2017 ne laissait rien présager de la sorte. J’ai subi une opération en septembre. Le 11. Quelle ironie, une déflagration historique, intime cette fois. J’ai commencé la radiothérapie cette semaine. Le protocole durera jusqu’aux fêtes de fin d’année. Je prends chaque jour comme il vient.

Comme je vous le disais, je vous écris ce mot dans mon coin cuisine. Je ne savais pas comment vous annoncer cette nouvelle. Sur les réseaux sociaux j’avais évoqué l’hôpital et la peur que ca m’inspirait et depuis, je cherchais une manière d’amener la chose. C’est en installant mon ordi sur la table de cuisine que je lève le nez pour en voir où en est la lessive que j’ai lancée un peu plus tôt et que je lis 108 minutes restantes. Le sacré dans le quotidien. Du vrai tantra!

J’en profite pour ajouter que je maintiens les stages marseillais programmés fin 2019 (ainsi que mes cours hebdos). Amis parisiens, je ne peux pour l’instant rien programmer. Attendons décembre pour voir ce qui sera possible de faire en 2020. Et merci infiniment à toutes les personnes qui m’ont posté des messages de soutien sur les réseaux sociaux. Je considère que plus qu’une expérience de la maladie, c’est une expérience humaine que je vis. Merci pour ça. ❤️

37 commentaires sur “LE NOMBRE POUR LE DIRE

  1. Bonjour Laurence, je lis toujours avec intérêt vos articles, souvent impertinents ! Je suis de tout cœur avec vous et vous envoie 108 puissance 108 pensées lumineuses.

  2. Bon courage Laurence…
    C’est un choc d’apprendre ta maladie. Avec tes cours d’Ashtanga, tu m’as aidée à un moment où je n’allais pas bien… j’ai du mal à t’imaginer affaiblie à ton tour.
    J’y pensais encore cette semaine : je n’ai plus jamais retrouvé une prof comme toi. Avec les autres, ce sont des pratiques guidées en commun, alors qu’avec toi, c’était vraiment des cours… J’ai eu de la chance de te connaître au moment d’apprendre les bases (il y 5 ou 6 ans, rue Dussoubs, puis un peu Bd de la Villette à Paris) !
    Soigne-toi bien,
    Caroline.

  3. Très chère Laurence
    108 vœux de prompt rétablissement, 108 anges gardiens mobilisés parmi tes disciples pour t’envoyer de bonnes ondes à chacune de leur pratiques, 108 câlins de chats dont l’un des miens, que tu as un jour sauvé d’une aventure risquée sur la terrasse, et 108 prochains stages, que j’espère égoïstement à Paris.
    Nada

  4. Votre article m’a beaucoup touché et curieuse de votre explication sur le nombre 108, je ne m’attendais pas du tout à cette chute. Si les mots peuvent vous apporter de la chaleur, les miens ont sont plein pour vous soutenir dans cette épreuve. Bien à vous

  5. Bonsoir Laurence,
    Je suis de tout coeur avec toi dans ce combat contre la maladie.
    Mille pensées positives.
    Bisous
    Christophe

  6. A partir de ce soir et pendant 108 jours je ferai une prière pour que tu traverses cette épreuve dans la plus grande douceur.
    Tendres baisers
    Karine

  7. Je lis toujours avec grand intérêt tes posts.
    Une grande admiration sur celui-ci pour cette façon d’annoncer la maladie.
    Une grande inspiration quant à l’acceptation.
    Un grand exemple. Comme toujours …
    108 encouragements et plus.
    Merci Laurence.
    Namaste

  8. Chère Laurence,
    Nous nous sommes croisées une ou deux fois lors de workshop à Paris…on ne se connaît pas vraiment, mais j’ai toujours plaisir à lire tes petits billets 🙂 merci pour ça 🙏
    Je t’envoie plein de baisers de Saint Malo ❤️😘✨

  9. Bonsoir Laurence, je lis toujours vos billets avec intérêt et je ne m’attendais pas moi non plus à une telle chute !!! Je vous souhaite une belle force et une belle énergie pour surmonter cette épreuve….le yoga est une grande aide dans ces moments là, 108 pensées, souffles de vie vers vous. Namaste 💞

  10. Bonjour Laurence, je lis vos articles depuis plusieurs années avec plaisir et celui ci me touche beaucoup. Je vous envoie pleins d’ondes regenerantes et positives pour passer ce moment. Bien à vous

  11. Bonjour Laurence, moi aussi je lis vos articles qui sont toujours excellents et j’apprends avec tristesse dans cette dernière newsletter votre maladie. C’est très courageux de votre part de partager avec vos lecteurs un évènement aussi terrible qu’une maladie de cancer. Bon courage et 108 pensées d’affection et d’amour 😉
    Yogi Daniel

  12. Bonsoir Laurence, Force et courage dans cette difficile épreuve de la vie. Praline et Shanti ronronnent pour toi. Om dans le cœur. Très sincèrement, Marie-Laure

  13. 108 pensées et même beaucoup plus chère Laurence pour te donner force, énergie. La vie fait des détours insoupçonnables mais le soleil reprend le dessus.
    « 8 » c’est aussi un chiffre porte bonheur pour les chinois..
    Merci d’avoir eu le courage de nous prévenir. On sera plus fort tous ensemble💪
    je t’embrasse

  14. chère laurence
    cette nouvelle m’attriste…
    mais je sais que tu vas faire preuve de beaucoup de force et de courage pour vivre et dépasser cela .
    mes pensées t’accompagnent
    namasté

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.