3 LECONS TIREES DE L’EPUISEMENT

instagram_laurence-gay-blog-yoga-paris-marseille.png
instagram : @third_eye_thirst

Hier, je remettais à jour certains liens qui figurent sur le blog http://www.laurencegay.com. En faisant cela, l’un des articles dans lequel j’ai remis des liens à jour à été automatiquement publié sur les réseaux sociaux : YOGINI INDOMPTABLE. Je ne m’en étais pas rendue compte. Des gens ont dû lire cet article pour la première fois hier sur facebook, n’ont sans doute pas vu que je l’avais écrit en 2014 et ont commenté comme si ce que j’évoquais dans l’article était actuel. J’ai tout de suite précisé sur facebook que ce n’était pas un article récent. Je me pose pourtant la question : s’agit-il d’un hasard?

J’avais écrit cet article dans une période d’épuisement physique et mental et je faisais part de mes réflexions et observations sur cette part de moi invincible et sauvage qui m’apportait des réponses positives alors que je me sentais m’effondrer. Part de moi à laquelle les exercices de yoga et mon ami à 4 pattes me ramenaient spontanément. Hier, après avoir spécifié que l’article datait de 2014, j’ai constaté que de manière surprenante, j’ai traversé une période similaire il y a 3 semaines. Extinction de voix, épuisement physique et mental, morosité. Beaucoup de choses ont pris une autre tournure dans ma vie, j’habite Marseille depuis juin, je ne travaille plus à 100% dans le yoga, j’ai trouvé une activité complémentaire, j’ai rejoint mon amoureux. Or, je me retrouve maintenant encore épuisée mentalement et physiquement.

Quelqu’un de bienveillant que je connais peu m’a dit qu’il lui semblait que j’étais trop engluée dans des questions de survie matérielle alors que ma place devrait être dans une autre sphère. Ça m’a fait réfléchir. Un ostéopathe que j’ai consulté sans le connaitre (je n’ai pas encore tous mes repères à Marseille) m’a dit que mon organisme était dans un état de choc semblable à celui d’une personne après un accident de voiture et qu’indéniablement, le yoga me sauvait la mise. Vous vous doutez bien, ça m’a fait plus que réfléchir.

Voici donc les 3 leçons que je tire de tout cela :

  • Ne pas laisser les impératifs financiers me dicter mes choix. Ne me croyez pas candide quand je dis cela. Je n’ai pas la vie dorée que certains profs de yoga ont la chance de pouvoir déballer d’un peu partout sur les réseaux sociaux. J’ai besoin de beaucoup de ressource intérieure pour ne pas paniquer quand je reçois des avis de paiement. Il faut se centrer sur ce que l’on souhaite accomplir d’abord et en fonction de cela faire des choix responsables. Je vais quitter mon travail complémentaire bientôt pour justement faire cela parce que je suis en train de me perdre du vue dans la situation actuelle.
  • A force de me mettre à la place des autres, je suis dépossédée de ce que je suis. La solution? Brider un peu mon empathie pour qu’elle ne fasse pas de moi une victime de vampirisme. Ce n’est pas chose simple, surtout avec les gens qu’on aime, mais oh que c’est nécessaire! Et se rappeler aussi que les empathes de notre entourage ont eux aussi besoin d’entendre de sincères : « Et toi, comment vas-tu? ».
  • Mon compagnon à quatre pattes ne vit plus avec moi. Les enfants de mon amoureux étant allergiques, j’ai dû lui trouver un autre territoire chez une famille merveilleuse. Il me manque beaucoup. Lui et moi, on avait un truc spécial, c’est sûr. En tout cas, il m’aura enseigné de grandes choses auxquelles je dois revenir sans sa présence dorénavant : l’instinct et le jeu. Cette troisième leçon que je tire de mon état d’épuisement est sans doute la plus porteuse : ne pas résister à la potentialité d’être bien, ne pas envisager tout sous l’angle d’une problématique, ne pas être son propre ennemi. C’est mon chat qui me l’avait appris, je viens seulement de le comprendre.
3 LECONS TIREES DE L’EPUISEMENT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s