J’AI REVE DE YOGA

Raja_Ravi_Varma,_Usha's_Dream_(oleographic_print)
Raja Ravi Varma, Usha’s dream

L’un de mes rituels du saut du lit : ouvrir les rideaux. C’est un peu comme ouvrir ses yeux, ça nous ramène au monde réel. Ce matin, j’ai du mal à y croire. Je pense d’abord que mes lunettes sont encrassées. Je vérifie, mais non. C’est bel et bien une épaisse nappe de brouillard qui enveloppe les immeubles environnants. Chose rare, j’habite au cœur de Paris et nous sommes le 6 juin. C’est dans cette ambiance quasi onirique que je commence ma journée. Drôle de coïncidence, je me suis réveillée en plein rêve. Devinez de quoi je rêvais.

De yoga.

Pour être plus précise, je rêvais que je donnais un cours de yoga à une foule de personnes. Cette foule était organisée en trois carrés bien alignés. Au fur et à mesure que le cours avançait je réalisais l’ampleur de la foule. Une personne à mes côtés a voulu donner des indications à ma place en s’adressant au groupe, en impliquant que la séquence que je guidais n’était pas aussi complexe qu’elle pourrait l’être. Et là j’ai dû interrompre ce que nous faisions et devant tout le monde la reprendre. Je savais que je prenais un risque, celui que les gens se rallient à elles et dénigrent ce que je leur proposais. Je lui ai expliqué que ce que je faisais avait un sens, que pour faire pratiquer ensemble un groupe aussi grand il fallait nécessairement envisager quelque chose de simple et accommoder progressivement les niveaux de pratique différents en observant les personnes évoluer dans ce que je leur proposais. Je lui ai rappelé que j’avais la responsabilité du groupe, pas elle. La personne s’est alors tue. Je me suis ensuite déplacée entre les rangées de personnes pour constater que tout le monde ne voyait pas les asanas que je démontrais ou n’entendait pas les indications que je donnais à cause de la taille conséquente du groupe. J’ai alors décidé de parler plus fort, de décomposer davantage mes explications en maintenant le rythme du cours tout en déambulant parmi les gens. Le groupe répondit favorablement, plus harmonieusement. Les gens commençaient a bouger tous ensemble (c’est l’un des trucs qui m’émeut vraiment dans la salle de cours et dans mon rêve, ça m’a émue pareillement) et je pouvais maintenant introduire un peu de complexité à la séquence.

No comment. L’inconscient a parlé!

J’AI REVE DE YOGA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s