YOGA DEPUIS LES CARTONS

laurence_gay_yoga

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux (facebook, twitter ou instagram) savent que je suis en pleine transition depuis une semaine au moins (Formulation correcte de ‘C’est le gros bordel dans ma vie’). D’autres qui ne sont pas sur les réseaux sociaux s’inquiètent. Hier je reçois un texto d’une amie chère qui me demande si j’ai ‘fermé’ mon blog. Non, je n’ai tout simplement pas le temps de m’y consacrer pour le moment.

Je me consacre à fond au yoga du déménagement. Le principe : aucune constante.

La surface au sol et l’espace disponible fluctuent sans arrêt selon que tel carton doit être ré-ouvert pour y glisser un mixeur plongeant ou tel autre pour en extraire une paire de baskets. Le temps est une notion qui n’a plus aucune teneur. Je notifie le fournisseur de gaz un vendredi 27 mai de ma sortie de domicile le mercredi 21 juin. Ils coupent le gaz le mercredi 1er juin. Ils concluent à « une erreur » de leur part. C’est fou la différence qu’un ‘2’ peut faire : plus d’eau chaude, ni de gazinière. C’est puissant un ‘2’.

Le yoga du déménagement a pour axe fondamental l’alerte sereine. Parce qu’il peut arriver que les déménageurs zappent le fait qu’il faille livrer au préalable des cartons, ou parce qu’ils sont incapables de dire quand ils se présenteront au domicile. « Je contacte les opérations Madame Gay, je vous rappelle tout de suite. » Parce qu’une voisine bienveillante a réceptionné un colis pour vous il y a trois jours sans vous le dire et que vous contactez le site marchand, inquiète à cause du changement d’adresse imminent. Parce que les démarches de changement d’adresse de la plupart des administrations ou prestataires de service se font en ligne (bien) mais que l’intégration des interfaces virtuelles avec les process de l’entreprise sont défaillants (bof), on se trouve d’une manière ou d’une autre au téléphone à naviguer à coup de ‘1’, ‘2’ ou ‘3’ dans les méandres d’un serveur vocal pour finalement épeler son nom de famille et égrener son numéro de référence, de devis, de compte, de client pour la énième fois. En sachant pertinemment qu’il y aura une énième plus une fois.

Je reste alerte, je reste sereine.

Avec le yoga du déménagement on apprend beaucoup sur soi, sur ce qui rentre dans les cartons, ce qui ne rentre pas dedans et dans quelle mesure c’est grave ou pas. On prend aussi la vraie mesure de ses relations aux autres, aux amis qui vous prêtent une oreille attentive et pleine de compassion, aux inconnus qui tiennent parole, à l’univers au sujet duquel vous vous demandez ces temps-ci s’il ne se fout pas un peu de vous.

Le yoga du déménagement vous rappelle simplement qu’il y a un temps pour tout, y compris pour le chaos. Et dans ce chaos, je commence mes journées en jetant des asanas savamment choisies, puis je m’assois les yeux fermés avec une onction vibratoire de mes chakras avec du ‘Om Namah Shivaya’ et chaque matin, je prends « la décision consciente de mettre de l’amour dans tout ce que je dis et ce que je fais », surtout quand ce n’est pas évident. Cela fait maintenant deux heures que la société de déménagement m’a dit qu’elle me rappellerait tout de suite. La bonne nouvelle : j’ai eu le temps de vous écrire ce petit mot en attendant. Pour le reste, je fais confiance au yoga dans le chaos.

YOGA DEPUIS LES CARTONS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s