PENSEES D’UN MERCREDI SUR UN REBORD DE FENETRE

Figuier.jpg

Je vis dans un appartement parisien. Les rebords de fenêtre sont mon jardin. Nous sommes en mai, je me réveille en lumière. Quand j’émerge, j’aime bien me promener dans mon jardin. Dans mon jardin, les plantes ne sont pas belles dans le sens habituel. Ma voisine qualifie mes plantes de plantes de sorcière. Dans ses jardinières à elle, elle préfère les fleurs délicates. Des fois mon jardin semble aride. Il n’y a pas d’arrangement floral. J’ai mis les plantes en terre là où elles peuvent s’épanouir sans gêner les autres. Mon jardin est petit. Malgré tout cela, je le trouve beau mon jardin. Un jour où je rendais visite à une amie dans les Pyrénnées, elle a freiné sec dans un virage de montagne. On arrête la voiture. Elle me montre sur le bas côté une grosse et grasse feuille de figuier de barbarie intacte. Elle me dit de la ramasser. Elle me dit que j’ai juste à la poser sur de la terre pour qu’un figuier de barbarie pousse. Le principe me fascine, même si je pense tout bas que mon jardin parisien ne sera peut-être pas le terrain idéal. Pas persuadée que le figuier y trouve sa montagne catalane. C’était il y a 10 mois. Les amis de passage dans mon jardin ont souvent ri du gras morceau de figuier de barbarie posé sur la terre. C’est quoi ce truc? Ça ne ressemble à rien. Tu attends quoi au juste de ce bidule? En vérité, je n’en attends rien. J’ai confiance. De profondes racines ont poussé. Le simple contact avec la terre a provoqué cela. Je suis sincèrement émerveillée. L’épaisse escalope piquante est maintenant solidement ancrée depuis 9 mois. La semaine dernière, en me promenant dans mon jardin, je vois une protubérance poindre. Depuis, la protubérance grossit et prend forme. La forme d’une feuille de figuier de barbarie. Loin de ses montages natives, le figuier devient un peu plus lui-même. Mon jardin parisien ou les montages catalanes, c’est pareil au fond. Les lois de la nature y sont les mêmes.
Je crois que si on se promène dans les jardins, à la campagne, dans les pots de fleur, ou sur un rebord de fenêtre, ce n’est pas tant parce que c’est visuellement plaisant que parce que ça nous rappelle ce qu’on est intrinsèquement. Je pense que ça nous rappelle ce que nous gommons au maximum dans nos modes de vies : les cycles, le développement des choses, les processus d’élaboration. Au fond, la grosse et grasse feuille de figuier est une créatrice habile. Elle se créée d’elle-même, avec intelligence. Quand j’y pense, elle et moi sommes mues par la même force créatrice. Vous, le figuier de barbarie et moi sommes les créateurs de nos vies. L’intuition notre habileté et la confiance notre force.

Alors, la prochaine fois que vous vous octroyez un moment d’introspection, sur un tapis de yoga ou ailleurs, formulez l’intention d’être une feuille de figuier de barbarie posée sur le sol. N’attendez rien, ayez confiance, laissez poindre ce qui se présente. Ce sera nécessairement les prémices de quelque chose de fort et de beau, de quelque chose qui vous ressemble.

PENSEES D’UN MERCREDI SUR UN REBORD DE FENETRE

2 réflexions sur “PENSEES D’UN MERCREDI SUR UN REBORD DE FENETRE

  1. Il est joli ton cactus, je ne savais pas qu’il y en avait de si petit. Je suis d’accord avec toi qu’un petit jardin même sur les rebords des fenêtres peut offrir tant de plaisir. Il est important de passer du temps dans la nature, mais je ne vois pas ce que tu veux dire quand tu dis « la nature nous rappelle de ce que nous gommons au maximum dans nos modes de vies ». Nous avons toujous des cycles dans nos vies je veux dire.

    1. Dans nos modes de vie tout est fait pour le tout de suite et maintenant. La notion de prendre son temps pour faire mûrir quoique ce soit est presque obsolète. « Trop lent ». D’autre part nous créons des rythmes artificiels qui ne sont pas le reflet de cycles organiques. Le changement d’heure par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s