CREVER L’ABCES, CREVER L’EGO

Je suis allée voir déjà deux fois le film Birdman au cinéma. Ce film m’a tellement plu que je suis prête à y retourner une troisième fois. Je ne vous ferai pas la revue du film. Je préfère partager avec vous l’un des (nombreux) excellents moments du film.

Je vous situe un peu le contexte. Le père de la jeune femme, comédien qui a connu la célébrité par le passé dans un blockbuster à la sauce super-héros, monte une pièce sur Broadway. C’est pour lui une sorte de come-back et aussi une forme de recherche de légitimité dans le monde du spectacle. La jeune femme, sa fille, sort d’une clinique de désintoxication. Son histoire avec la drogue semble relever du syndrome de l’enfant riche que le père a délaissé. Bien ancrée dans sa génération, elle est hyper connectée sur les réseaux sociaux. Son père l’a engagée comme assistante personnelle. Entre les deux, un règlement de compte éclate. La fille, jouée par Emma Stone, déclame une tyrade remarquable sur le besoin d’exister, de manifester ce que l’on est, le besoin de reconnaissance. On est en plein dans le domaine de manipura chakra, la dynamique énergétique en rapport avec sa manifestation au monde et sur ses écueils possibles : l’échec de cohabitation entre égos apeurés. La video est en v.o. anglaise, je l’ai retranscrite en francais.

– J’ai enfin la chance d’accomplir un travail qui signifie quelque chose.
– Qui signifie quelque chose pour qui? Tu l’as eue ta carrière papa, avant le 3e film tiré de la BD, avant que les gens finissent par oublier qui est dans ce costume d’oiseau. Tu montes une pièce de theatre, tirée d’un livre écrit il y a 60 ans, pour un millier de riches blancs dont la seule préoccupation est de savoir où ils iront manger du gâteau et boire un cafe après. Tout le monde s’en tape à part toi. Et soyons honnêtes, tu ne fais pas ça pour l’amour de l’art, tu le fais parce que tu veux qu’on s’intéresse a toi de nouveau. Et bien figure-toi qu’il y a un monde plein de gens qui se battent tous les jours pour se sentir intéressants aussi. Et toi tu fais comme s’il n’existait pas. Des choses se passent dans un endroit que tu ignores. Un endroit qui d’ailleurs t’a déjà oublié. Mais pour qui tu te prends? Tu détestes les blogueurs, tu te fiches de twitter, tu n’as même pas de page sur Facebook. C’est toi qui n’existes pas. Tu fais ça parce que tu as la trouille, comme nous tous, de ne pas être important. Tu sais quoi, tu as raison, tu ne l’es pas. Ca n’est pas important, tu n’es pas important, va falloir t’y faire…Papa?

CREVER L’ABCES, CREVER L’EGO

3 réflexions sur “CREVER L’ABCES, CREVER L’EGO

  1. eveanneyoga dit :

    Salut Laurence
    Waouw ça déménage pour un lundi matin. Pas encore tout à fait sortie de mon agréable dimanche de Pâques en famille et boum! me voilà remise les pieds sur terre.
    C’est marrant parce que je réfléchissais au thème de l’ego, tout ça, et j’ai écrit un article il y a quelques jours.
    Par contre, je la trouve un peu dure la petite demoiselle.Dire à quelqu’un qu’il n’est pas important, je ne trouve pas ça cool. On n’est d’accord qu’à l’échelle de l’univers, on ne doit pas représenter grand-chose (quoi que, après tout, qu’est-ce qu’on en sait … lol 🙂 . Je crois que chaque personne est importante. Le père est animé d’une passion, ce qui est un moteur de vie. Il est aussi animé d’une intention positive. Il veut faire quelque chose de significatif. De nouveau, à l’échelle universelle, spirituelle, ça ne veut pas dire grand-chose. Mais dans le monde concret dans lequel nous vivons et cherchons à vivre bien, c’est important. Peut-être que son principal problème est qu’il n’a pas appris à utiliser ses oreilles pour écouter ou qu’il n’a pas appris comment il peut mettre sa passion à son service et au service des autres. Il reste scotché au passé parce qu’il ne réalise pas que, ce qu’il croit avoir perdu, il peut le réaliser aujourd’hui, mais autrement.
    Quant à la petite dame, il y a quelque chose d’intéressant à retirer de ce qu’elle dit mais elle me semble trop en colère pour être totalement dans le juste. Peut-être, pour son propre bien-être, devrait-elle résoudre ses casseroles plutôt que celles de son père …

    Namaste

    1. Hello Eve Anne, merci pour ton commentaire. Si ce style de film t’intéresse, je te conseille d’aller le voir. Les personnages y sont très nuancés et il n’y a aucun manichéisme dans l’histoire, juste des personnages à fleur de peau. 🙏:mrgreen:

  2. Anh dit :

    Wow ! Tres bon extrait, qui en effet, touche l’ego en plein coeur ! Le personnage resume a la fois des propos que l’on peut avoir envie de tenir, et egalement que l’on a aussi besoin d’entendre par moment. Non pas pour nous rabaisser, mais peut etre au contraire pour nous booster, nous inciter a OSER ! Merci Laurence !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s