CAROLE EST ENCEINTE, ELLE FAIT DU YOGA

Carole a suivi occasionnellement des stages d’ashtanga avec moi. Un jour elle me contacte, m’annonce qu’elle est enceinte de 3 mois. Pendant ces 3 mois, elle a laissé le yoga de côté mais elle désire maintenant s’y remettre. Elle a tenté de reprendre les cours guidés d’ashtanga qu’elle avait l’habitude de prendre, mais l’expérience lui a été désagréable. Elle n’abandonne pourtant pas l’idée d’entretenir une pratique de yoga dynamique, les cours de yoga prénatal ne la tente pas du tout. Elle aimerait suivre des cours collectifs avec moi. C’est ce qu’elle a fait, sa grossesse arrive à terme au moment où je vous écris. Je lui ai demandé de témoigner de son expérience, elle a gentiment accepté. Je lui ai aussi demande de prendre la pose, elle a tout aussi gentiment accepté. Elle est tout bonnement rayonnante.

wpid-wp-1426695884658.jpeg

LG : Avant d’être enceinte, QUELLE ÉTAIT ton expérience du yoga?

Carole : Avant d’être enceinte je pratiquais le ashtanga yoga environ 3 fois par semaine en cours guidé. J’essayais de faire régulièrement des stages. Je commençais même à apporter mon tapis de yoga en vacances. Et j’avais envie de m’inscrire à un cours de ‘mysore’ pour privilégier l’auto pratique.

LG : QU’EST-CE qui a changé avec le yoga quand tu es tombée enceinte.

Carole : Dès que j’ai appris que j’étais enceinte, sur les conseils d’un professeur de yoga, j’ai complètement arrêté ma pratique pendant les 3 premiers mois. De toute façon j’étais trop fatiguée pour poursuivre ma pratique. Après ce 1er trimestre de grossesse, j’ai retrouvé de l’énergie et mon tapis de yoga me manquait (je suis accro à Instagram et je continuais à suivre les comptes de nombreux profs à travers le monde).
Mon 1er réflexe a été de me remettre au ashtanga, mais ma prof habituelle venait de partir en Inde pour deux mois. Je ne me sentais pas forcément en confiance avec un nouvel enseignant mais j’ai tout de même essayé un cours dans mon ancienne école.
J’étais arrivée à un stade de ma pratique où je sentais de véritables évolutions s’opérer dans mon corps, mes postures. En étant enceinte, je devais éviter les torsions, les inversions, les équilibres et j’étais forcément contrainte sur les flexions en avant. Au final je n’ai pas réussi à apprécier ma séance et mon esprit s’est concentré sur mes nouvelles limites physiques:  je suis ressortie de ce cours très frustrée.
Je me suis alors dit qu’il fallait que je trouve un autre type de yoga, plus adapté à ma grossesse. J’avais déjà pris un cours de Prana Flow et avait participé à quelques stages avec toi, je me sentais donc en confiance.

LG : Pourquoi vouloir garder le yoga pendant ta grossesse?

Carole : Parce que je suis accro ! Il était hors de question d’arrêter le yoga. Cette pratique fait maintenant partie de ma vie.

LG : Pourquoi ne pas t’être orientée vers le yoga prénatal?

Carole : Parce que je craignais que les cours soient trop « mous ». J’aime le côté physique de la pratique dynamique du yoga, et comme j’ai vécu une grossesse en pleine santé, j’avais envie de continuer une pratique « normale ». Et également les cours de yoga prénatal sont souvent programmés à des horaires impossibles quand on travaille en entreprise. Je pense essayer des cours de yoga post-natal pendant mon congé maternité.

LG : EXPLIQUE-NOUS Comment le yoga a  favorablement Accompagné les changements en toi.

Carole : Je suis très active et j’ai beaucoup de mal à ne rien faire. En temps normal, en plus du yoga, j’essaie d’aller courir une fois par semaine. La course étant fortement déconseillée pendant une grossesse, ce cours hebdomadaire de yoga était ma bulle de décompression et de bien-être. Sentir que je pouvais faire la majorité des postures était très stimulant : je ne me sentais pas « handicapée » par mon ventre qui grossissait au fil des semaines. Je n’ai quasiment pas eu les jambes lourdes, ni mal au dos et je pense que c’est en grande partie dû à ma pratique régulière du yoga. Quand vous êtes enceinte, tout le monde fait très attention à vous et vous demande sans arrêt « ça va, pas trop fatiguée ? » : bien sûr qu’on est fatiguée !! Mais j’ai aimé me sentir « forte », pleine d’énergie en suivant ce cours où j’étais la seule femme enceinte.

Namasté Carole.
Au plaisir de rencontrer ton bébé yogini (et oui, c’est une fille) ❤

CAROLE EST ENCEINTE, ELLE FAIT DU YOGA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s