FEVRIER : L’APPARITION DU LOUP DANS LES STUDIOS DE YOGA


Je n’ai jamais su pourquoi mais j’ai toujours été fascinée par les loups. A une époque je lisais beaucoup sur l’animal et une chose en particulier m’avait marquée. On parlait dans un de ces livres de la parenté entre chiens et loups. On disait de leurs morphologies qu’elles étaient proches, les différences seraient infimes, et on parlait notamment des différences quasi imperceptibles dans la forme de leurs pattes. Pourtant lorsqu’on repère des traces de pattes, les spécialistes nous expliquent qu’il y a un moyen sûr de savoir s’il s’agit de la piste d’un loup ou d’un chien. Avez-vous une idée?
Voici la réponse.
Les traces de pattes du chien vont suivre un tracé irrégulier, zigzaguer, faire des détours, aller et venir. Les traces de pattes du loup suivent une ligne droite. Pourquoi? Le chien est un animal domestiqué qui ‘sait’ que sa gamelle sera remplie quotidiennement, il n’a pas la notion d’économie de son énergie. Le loup lui ne rigole pas avec son énergie vitale, il ne dépense que ce qui lui est nécessaire pour l’objectif fixé. Ça s’observe aussi lorsqu’il chasse. Si la proie s’avère trop difficile à achever, le loup abandonnera et cherchera un proie plus petite ou plus facile à chasser. Il a une notion claire de l’énergie juste à déployer pour subvenir à sa vie. Il a un but.
Cela faisait une éternité que je n’avais pas pris de cours collectifs de yoga à Paris. Je suis allée dans un studio de quartier qui propose du yoga ‘chaud’ et avec le temps qui fait, une pièce surchauffée en guise cocon me faisait envie. Devant moi il y avait deux jeunes femmes très volontaires dans leurs pratiques. L’une très souple cherchait toujours à aller plus fort dans les extensions quitte à dissoudre toute structure dans ce qu’elle faisait et donc ne plus rien ‘contenir’ et l’autre au tempérament de feu pratiquait de manière brusque et erratique sans ‘canaliser’ quoique ce soit. Toutes deux respiraient irrégulièrement avec la ferveur de pompes pour matelas gonflables. Je voyais sur les tapis devant moi les pistes irrégulières de deux chiens.
Je trouve dommage que ces deux jeunes femmes ne soient pas invitées dans un cours de yoga, l’une à ‘contenir’ et l’autre à ‘canaliser’ son énergie. Il semble qu’on cultive à tort l’idée selon laquelle la facette énergisante d’une pratique de yoga consiste à nous déposséder de notre énergie. C’est tout le contraire. Notre pratique de yoga doit viser à capter, canaliser, mieux répartir et conserver le prana, notre énergie vitale. Je regrette que mes deux comparses de cours de l’autre jour ne soient pas guidées en ce sens parce que c’est l’axe fondamental de transformation physique et mental que propose le yoga.

image

Le distinguo chien-loup et le souvenir des deux yoginis me sont restés depuis ce cours. J’ai poussé ma réflexion au-delà du cadre d’une pratique de yoga et je me suis demandé dans quelle mesure dans ma vie je me comportais comme l’un ou l’autre, le chien ou le loup. Les constats faits, j’ai décidé de finir ma gamelle entamée pour m’en débarrasser.
Je m’amuse de cette réflexion que je viens de partager avec vous. Février est là et j’ai ce curieux pressentiment que notre quête de sens, personnel ou collective, se précise. Je ne pense pas être la seule à ressentir cela. Peut-être allez-vous vous aussi vous vous surpendre à réfléchir au chien ou au loup qui sommeille en vous.

En parlant de février, voilà ce qu’il y a à retenir concernant le yoga ensemble.
* je suis absente du 5 au 15 février. Je pars en formation avec Shiva Rea. Les studios de yoga appointeront des remplaçants.
* les prochains stages auront lieu vendredi 13 et sam 14 mars. Avant le 15 février je vous communiquerai le programme et ouvrirai les réservations

Que les gourmands mangent des crêpes, que les amoureux de la montagne s’amusent, que les amoureux tout court s’aiment et que les loups montrent le bout de leur truffe sur les tapis de yoga! Bon mois de février à tous.

FEVRIER : L’APPARITION DU LOUP DANS LES STUDIOS DE YOGA

5 réflexions sur “FEVRIER : L’APPARITION DU LOUP DANS LES STUDIOS DE YOGA

  1. yael dit :

    Ma chère prof, Incroyable,comme tu explique bien et claire les choses,la vie,les utiles et inutiles!!! La chance d’avoir connu et continuer le yoga avec toi! Bonne wkend et à Lundi Yael

    +33680011352

    >

  2. bonjour Laurence,
    cet article me donne le frisson.
    Ca me fait penser à quelque chose que j’ai appris il y a peu sur le fait de canaliser son énergie plutôt de la disperser. C’est la règle des 20-80. C’est un principe d’économie (je ne me souviens plus du nom de l’auteur de ce principe) mais qu’on peut appliquer à tout. Se concentrer sur les 20% d’action qui apportent 80% de bénéfices plutôt que de gaspiller son énergie dans 80% d’action qui ne rapporte que 20% de bénéfices. Au niveau des problèmes, ça dit aussi qu’il n’y a que 20% de choses qui sont à l’origine de 80% de nos problèmes. Et donc qu’en se séparant de peu de choses, on peut en résoudre beaucoup

    merci à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s