YOGA DINATOIRE

Le New York Times parle d’une tendance yoga urbaine et chic aux US : sortir de son savasana et trouver un diner fin servi à côté de son tapis.

Certains adeptes du yoga prônent le végétarisme mais l’objet de ces séances de yoga dinatoires n’est pas d’introduire les participants à un régime alternatif. Il semble a priori que la motivation est de l’animation pure et simple pour amener au yoga le plus grand nombre. Les puristes du yoga reprochent le fait qu’associer la bonne chère et le yoga nous éloigne de la réalisation de soi et du processus de purification induit. Mais apparemment, c’est le chocolat qui a mis tout le monde d’accord. David Sye a lancé ses cours de « Chocolate yoga » avec dégustation de chocolat noir à la clé. D’après lui la joie que procure un carré de chocolat qui fond dans la bouche est presque un état de béatitude. Mais – même si sa photo ne le suggère pas – il précise qu’il n’est pas question de s’empiffrer, le yoga est avant tout une recherche d’équilibre.

Être ou ne pas être végétarien. Telle est la question.

Récemment des profs américains ont fait leur coming out : ils mangent de la viande. Et c’est une révolution parce que la pensée dominante est que tuer des animaux enfreint la règle de non-violence du code du yoga (ahimsa). Certains yogis carnivores avancent que c’est ok de manger de la viande a partir du moment où l’animal a été tué par un homme.
Certains yogis végétariens sont des ultras. Manger des légumes et fruits dans le souci de minimiser l’empreinte carbone sur la planète n’est pas suffisant pour eux. Ces fruits et légumes doivent être cultivés dans « une atmosphère d’énergie positive ». Certains avancent ainsi qu’Il faut se poser la question de « savoir si l’agriculteur est rempli de gratitude et d’amour lorsqu’il cultive ou bien s’il est aigri et haineux lorsqu’il fait son travail. » Ouaouh, ça devient compliqué.
Quant aux yogis du milieu, eux disent qu’on ne peut pas juger les choix des autres, ce n’est pas yoga, et qu’on ne peut pas refuser un plat qui a été cuisiné avec générosité et amour parce qu’il contient de la viande. Il y a surtout de l’amour et de la générosité dedans. D’un point de vue vibratoire, ça compte autant qu’un steak.
Mais les ultras persistent et signent. Par exemple vous ne pouvez suivre la formation de professeur Jivamukti que si vous montrez patte blanche. Seuls les végétariens sont acceptés.
Enfin des voix plus sages se font entendre concernant l’alimentation yoguiquement correcte. Celles qui disent que c’est en pratiquant le yoga que graduellement et organiquement, nos habitudes alimentaires changent. On a moins envie de viande, de caféine ou d’alcool. Pas besoin pour eux de crier haro.

Mais pour en revenir à la formule cours de yoga et ripaille, l’angle est aussi de prendre son temps pour déguster. « Rappelez-vous quand vous n’aviez ni email, ni téléphone portable. En ce temps-là, la nourriture avait plus de gout. » De quoi nourrir notre réflexion.

2 commentaires sur “YOGA DINATOIRE

  1. Pour ma part, je suis végétarienne, mais quand ma belle mère me prépare un repas contenant de la viande, je ne peux pas lui refuser car de sa part, il s’agit d’un don. Elle n’a pas beaucoup d’argent et choisit les meilleurs morceaux. Manger de la viande n’est pas facile pour moi, mais la blesser serait plus douloureux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s