DE L’ARGENT VOLÉ, LE YOGA, UN DISPENSAIRE ET LA QUÊTE DE SENS

Le stage d’auto-pratique en ashtanga yoga se finit et ce fut une belle expérience d’enseignement. Je vous en parle dans cet article, mais j’aimerais avant toute chose vous parler de mon voyage à Rome en juin dernier.

J’accompagnais Simona au festival de yoga de Rome. Simona fait fabriquer et revend du matériel de yoga et des t-shirts. Sa marque : Yog-in. Yog-in se positionne sur le beau et l’éthique, ainsi 10% du prix d’un tapis Yog-in sont reversés à une association caritative : France Inde Karnataka (FIK). Cette association est née sous l’impulsion de Shri Mahesh Ghatradyal. Ce monsieur était un pratiquant de yoga, un champion sportif et un médecin qui a exercé en France dans les années 60. Il est originaire d’une zone rurale de l’Inde en plein Karnataka et son association a pour but de financer un hôpital de campagne pour prodiguer des soins médicaux gratuits à la population locale. Si Bangalore, capitale de l’état du Karnataka, est le centre de la haute technologie indienne, les campagnes restent déshéritées et oubliées des pouvoirs publics. Bref, Yog-in s’est associé avec FIK pour que le dispensaire d’Halligudi puisse exister et se développer. L’infrastructure de base est là mais des aménagements restent nécessaires pour la production d’électricité, l’accès  à l’eau potable et le transport des malades.

Revenons à Rome. Après une journée bien remplie au festival de yoga, Simona et moi allons diner dans Rome dans le quartier de Trastevere. A la fin du diner, les personnes assises à la table à côté de la nôtre font remarquer à Simona une pochette par terre au pied de sa chaise. Surprise, Simona ramasse la pochette et constate avec stupeur que la pochette qui contenait la recette de la vente de tapis des 3 derniers jours est vide. Nous n’avions rien remarqué de suspect de tout le repas, nous n’avions même pas réalisé que quelqu’un s’était glissé à proximité de nous pour fouiller son sac. Voilà donc Yog-in et FIK lésés. Nous étions toutes les deux sous le choc. Je me suis demandé ce que ce coup du destin était censé signifier.

De retour à Paris. J’ai animé en juillet un stage de 10 sessions d’auto-pratique d’ashtanga yoga. C’était un pari risqué pour deux raisons. Paris se dépeuple en juillet-août et le stage est exigeant : les sessions d’1h30 commencent entre 6h30 et 7h30 du matin deux fois par semaine. Un rythme pas facile à tenir. Finalement, 12 personnes sont venues et tous les participants ont pratiqué avec ferveur et enthousiasme.

Ce groupe de pratique m’a beaucoup inspirée. Oui, parce qu’on envisage un prof comme étant la source d’inspiration pour ses élèves mais on ne soupçonne pas vraiment le fait que les élèves puissent inspirer leur prof. Et pourtant ça marche dans les deux sens. Je suis admirative de la diligence et l’énergie que les gens ont consacré à ce stage. Même dans les jours ou passages difficiles.

Dans un tout autre contexte, je renseigne une personne sur le ashtanga yoga et la pratique traditionnelle en auto-pratique, j’en viens à mentionner la ville berceau du ashtanga yoga, Mysore, ville située dans le Karnataka.

Karnataka! La boucle est bouclée. Si cette pratique de yoga issue du Karnataka a donné tant de sens à ce stage, toutes ces belles suryanamaskaras, asanas et respirations déployées pendant un mois doivent avoir un sens. J’ai donc reversé une petite partie de la recette du stage à Simona pour l’association FIK.

Alors, Valentine, Anne, Aurore, Samuel, Grégory, Florence, Pamela, Jean-Baptiste, Christelle P, Christelle G, Deborah et Corinne, je tenais à vous faire savoir que vos efforts ont eu du sens pour vous mais pour d’autres aussi. Merci à vous.

Un commentaire sur “DE L’ARGENT VOLÉ, LE YOGA, UN DISPENSAIRE ET LA QUÊTE DE SENS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.