ET S’IL S’AGISSAIT DE LIBERTÉ …

Titans of yoga

J’avais évoqué la parution du DVD ‘The Titans of yoga’ en septembre 2010. Ont participé à ce DVD 25 professeurs de yoga renommés aux US et dans le monde: Dr Jean Ornish, Lilias Folan, Bryan Kest, Ana Forrest, Seane Corne, Gurmukh Khalsa, Kim Eng, Shiva Rea, David Life, Sharon Gannon, Gary Krafsow, David Swenson, Vinnie Marino, Sara Ivanhoe, Larry Payne, Deva Premal & Miten, Saul David Raye, John Friend, Lisa Walford, Beth Shaw, Rajashree Choudhury, Dharma Mittra, Swami Kriyananda, Krishna Kaur.

Je vous livre ici une synthèse partielle. Ça parle de postures de yoga, de respiration et de nos pensées. Au fur et à mesure que j’ai traduit et rédigé la synthèse, j’ai senti qu’en filigrane ça nous parlait d’être libre. Si vous n’êtes pas en jambes pour lire cet article d’emblée, descendez au bas de l’article, visionnez le dessin animé – il ne fait pas partie du DVD, c’est le cadeau bonux de ma part –  et ensuite lisez le texte et voyez si ça ne fait pas écho à ce que vous venez de voir…

Libre de sentir

Quand on parle de yoga, les postures de yoga sont la première chose qui nous vient à l’esprit. La pratique des postures de yoga est en effet la porte d’entrée la plus évidente pour « faire du yoga ». Que l’on ait une conscience corporelle développée ou pas, le corps est un espace sensible pour tout le monde.

On peut comparer les postures de yoga à d’étranges feuilles de route qui nous guident dans la connaissance de nous-mêmes, qui nous font travailler l’énergie, qui entretiennent la santé, qui nous font faire des gestes ludiques et inhabituels et qui nous rendent plus forts.

Une posture de yoga n’est pas un geste anodin, la posture de yoga est un outil qui nous amène à créer une certaine cohérence en nous. Être dans la posture c’est fixer du regard un point particulier, concentrer son attention sur le va-et-vient régulier de la respiration et sur les points d’alignement (autrement dit, la manière particulière d’agencer le corps dans l’espace). Et l’espace d’un instant plus ou moins long, les pensées s’arrêtent, nous sommes complètement présents à la réalité du moment.

Il existe des centaines de postures de yoga. Cette diversité d’outils nous permet de toucher à une multitude d’espaces dans le corps parce que nous savons pertinemment qu’on ne peut prendre soin de quelque chose à moins de le sentir. La plupart des gens dans nos sociétés ne veulent pas laisser émerger ce qu’ils ressentent, et préfèrent s’assommer de médicaments, de travail ou de drogues pour faire taire ce qui veut se manifester. Or ce que l’esprit a oublié, le corps se le rappelle et nous emmagasinons à l’intérieur de nos corps ces ballons captifs. Alors il peut arriver que lorsqu’on est dans une posture, dans cet espace particulier de présence à soi, on sente émerger, de la colère, de la tristesse, de l’énervement, etc. Ce que nous ressentons devient une manifestation de notre être physique, de nous-mêmes. Si nous persistons à barrer le chemin à la tristesse, au deuil ou même la rage, l’énergie qui constitue cette émotion devient une vibration et cette vibration devient à son tour une tension, du stress, de l’anxiété. Si nous ne faisons pas face, l’effet peut être insidieux sur la santé, le système immunitaire, le système endocrinien ou le système nerveux et nous devenons vulnérables à la maladie ou à la dépression.

Vous aimerez peut-être aussi lire  « union du corps et de l’esprit » : ÇA VEUT DIRE QUOI AU JUSTE? , ON FAIT DU YOGA POUR QUOI?CORPS SYMBOLIQUE, CORPS EMOTIONNEL, VIVRE : L’ART ET LA MANIÈRE AYURVÉDIQUE

Libérer le flux vital

Quelle est la chose qui vous est absolument nécessaire pour vivre? Voilà ce qu’ a demandé Anna Forrest à ces élèves. Les réponses fusent, mais elle n’obtient pas la réponse attendue. Là, crûment, elle donne la réponse : « Sans la respiration, vous êtes de la viande froide en 10 minutes« .
Quand on commence à s’interroger sur la respiration et à expérimenter l’action du souffle dans le corps, de l’énergie surgit, cette chose extraordinaire qu’est l’énergie vitale. La qualité de notre respiration est directement liée à la qualité de notre vie. La respiration a le pouvoir d’équilibrer l’activité des deux hémisphères de notre cerveau, les côtés droit et gauche de notre corps, de purifier l’organisme et les organes internes et de diffuser l’énergie vitale jusque dans les articulations, les muscles, les os. Le contrôle de la respiration a un effet immédiat et tangible sur le contrôle du cerveau et du mental. la respiration apaise et procure une sensation d’harmonie.

Vous aimerez peut-être aussi lire « LE MOUVEMENT EST LA CHANSON DU CORPS » , ON A TOUS UN CÔTÉ MYSTIQUE : LE CERVEAU DROIT,

Désaliéner

Il est reconnu que 80 à 90% de nos pensées dans la journée sont les mêmes tous les jours : on ressasse encore et encore les mêmes choses sans que ça nous serve à quoi que ce soit. Par nature, le mental est tourbillonnant, il est plus difficile à contrôler que le vent. Toutefois, par la pratique de la méditation ou du yoga (postures et respiration), on peut ancrer le mental. Ce ne sont pas ces techniques qui créent l’apaisement, elles calment les turbulences du mental et du corps momentanément et nous permettent de faire l’expérience pure de ce qui est déjà en nous. A ce moment précis, notre vit se dissout, nous sommes ici et non pas là-bas, et nous sommes libres, libérés de l’histoire qui nous limite et nous restreint. Quand nous revivons notre histoire passée ou que nous nous projetons dans un avenir fantasmé, nous vivons notre vie dans le passé ou le futur mais jamais en même temps que nous la vivons.

La liberté ça n’est pas faire tout ce qu’on veut quand on veut. La liberté est en nous, c’est ce moment où l’on est capable de s’asseoir en soi-même et où on a la discipline d’y rester. Quand Lisa Walford a appris qu’elle était porteuse du VIH dans les années 80, elle a cultivé son ancrage sur son tapis de yoga. Plutôt que d’attendre des docteurs qu’ils la rassurent, elle a trouvé par sa pratique un moyen de cultiver un espace, calme et stable en son for intérieur. Sa pratique lui a permis de se discipliner et de ne pas être chahutée par sa peur. Dans toutes les situations, quelque soit la pression que nous ressentons, nous avons le choix de la subir ou pas. Dans une environnement de yoga, nous créons un espace sécurisé pour faire l’expérience de nos réactions, de nos mécanismes, de nos outils psychologiques et nous développons de nouvelles manières de réagir, nous apprenons aussi des outils issus de la tradition du yoga.

Vous aimerez peut-être aussi lire « CULTIVER LE JARDIN DE SON ESPRIT » POURQUOI NE COMPREND-ON RIEN AU YOGA?, MOURIR-NAÎTRE-ÊTRE

Un dessin animé!

 

ET S’IL S’AGISSAIT DE LIBERTÉ …

3 réflexions sur “ET S’IL S’AGISSAIT DE LIBERTÉ …

  1. soulslide dit :

    J ‘adore le dessin anime. Merci pour cette trouvaille! Il y a bcp a dire en le regardant.
    Instructif et fun en meme temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s