VIVRE : L’ART ET LA MANIÈRE AYURVÉDIQUE

J’ai choisi de vous parler de l’ayurvéda parce que c’est méconnu ou caricaturé – on entend parler de massages ou de cosméto ayurvédiques et on la réduit la plupart du temps a des gestes esthétiques. Pourtant l’ayurvéda est tellement plus que ça : elle permet à chaque individu de trouver sa place et d’y être bien!
L’ayurvéda propose une grille de lecture très enrichissante sur l’alimentation, la vitalité, le bien-être et le rapport à la vie en général. La première fois que j’ai été sensibilisée au sujet, ce fut lors de mon séjour à Mysore en 2004. Ne vous imaginez pas que j’étais en pleine crise mystique à la recherche de réponses éclairées ou encore que je faisais une cure de remise en forme comme c’est maintenant la tendance, en fait je m’ennuyais ferme après  plus de 2 mois passés sur place et je cherchais de la lecture fraîche pour passer le temps. Et j’ai eu de la chance de tomber sur « Prakriti, your ayurvedic constitution » de Robert E. Svoboda. Ce monsieur est réputé pour être l’un des premiers occidentaux à être devenu un médecin certifié en ayurvéda. Je ne vous parle pas d’une certification en 10 jours ni même en 3 ans, mais bien d’un cursus de médecine similaire au nôtre en allopathie. Il connaît donc le sujet et parce qu’il est occidental ses publications sont plus faciles d’accès que celles de médecins Indiens. il ne s’agit pas de la barrière de la langue mais plutôt de la barrière culturelle qui fait que Svoboda rend compréhensibles beaucoup de concepts avec lesquels nous ne sommes pas familiers en occident. Dans cet article je choisis de vous parler des concepts inhérents à l’ayurvéda parce que ce sont aussi des concepts phares du yoga. Je pars d’aspects concrets pour finir avec de la cosmogénèse alors il va falloir vous accrocher! Je vous promets un autre article sur les aspects plus pratiques de la « science de la vie » comme la définition de votre typologie énergétique et l’alimentation adaptée. J’ai utilisé le livre cité plus haut comme référence.
L’ayurvéda signifie littéralement « science de la vie ». L’ayurvéda se définit comme un style de vie, un moyen de coopérer avec la Nature et vivre en harmonie avec elle. Son approche est holistique.

La santé

En ayurvéda, santé est synonyme d’harmonie. Le système ayurvédique prend en compte le corps physique mais aussi le mental et l’esprit en ligne de compte. Ainsi le secret d’une bonne santé repose sur l’harmonie établie entre le corps physique et la Nature, entre l’état mental de l’individu et celui de la communauté dans laquelle il vit et enfin entre l’esprit de l’individu et l’âme universelle, le grand tout (quelque soit l’étiquette que vous vouliez mettre dessus).

Le sens de la vie

L’ayurvéda nous rappelle que ce que nous possédons de plus précieux, la vie, n’appartient qu’à nous. Chaque personne est une manifestation unique de la Nature, nous portons tous en nous un fragment de l’âme universelle. Le message des Védas (textes philosophiques fondateurs de la culture Indienne) est que chacun de nous a pour devoir de réaliser pleinement qui il est pour rendre à la Nature ce que nous lui devons pour nous avoir donné la vie. Or nous ne pouvons contribuer au mieux à la vie sans être en bonne santé et réciproquement la santé nous permet de profiter pleinement de la vie.

La recherche du plaisir

L’ayurvéda n’apporte pas de remèdes miracles, ou alors sur le très court terme. L’ayurvéda est pour ceux qui sont prêts à prendre la responsabilité d’eux-mêmes. La recherche permanente du plaisir se révèle aliénante parce que plus nous consommons, plus notre propension à consommer nous emprisonne. Toutes les addictions (caféine, sucre, sel, télévision, drogue, jeu, sexe, tabac, etc) sont des clous supplémentaires plantés sur le cercueil de notre liberté, des limitations supplémentaires à notre individualité. Le véritable plaisir passe par une bonne santé.

L’individu et son environnement

Chacun de nous se distingue des autres êtres vivants aussi longtemps que la Nature nous permet de rester en vie. La Nature établit cet espace délimité par notre peau et notre tube digestif comme étant le nôtre. Tout ce qui se situe au-delà de cette barrière cutanée fait partie de notre environnement, ainsi je fais partie de votre environnement et vous du mien. A l’intérieur du tube digestif transite de la matière qui avait sa propre existence, son individualité propre et qui va être métabolisée pour finalement faire partie de moi. Si mon tube digestif vient à rompre, mon organisme réagira violemment parce qu’il identifiera les substances qui s’écoulent comme intruses. De même si ma peau ne joue plus son rôle de barrière comme c’est le cas pour de grands brûlés, des corps étrangers se fraieront un chemin et causeront de graves problèmes. On doit donc notre existence au quotidien à la force admirable de ces deux barrières jumelles : la peau à l’extérieur du corps et la peau à l’intérieur de nos intestins.

Immunité et immortalité

L’ayurvéda nous apprend que notre première ligne de défense contre les êtres parasites est l’aura. la deuxième est formée par la peau et l’intestin. La troisième est le système immunitaire qui guette et qui détruit les parasites qui ont malgré tout franchi les deux premières barrières. Le système complexe qu’est le système immunitaire est contrôlé par un seul patron : ahamkara. Ahamkara est l’aspect de votre personnalité qui vous rappelle qui vous êtes, celle qui définit le « je ». Elle rappelle constamment leur identité à vos cellules, elle leur rappelle qu’elles sont une entité constituante d’une plus grande entité : vous. Ahamkara a pour rôle de s’assurer que seules les cellules qui lui prêtent allégeance vivent dans le corps. Tout étranger (parasite ou cellule en mutation) est pourchassé et détruit. Les textes disent que le traitement suprême est celui d’ahamkara – les sages Indiens ont toujours préconisé de prendre soin de l’esprit pour préserver la santé du corps et du mental – et que lorsque ahamkara est rendue suffisamment forte, on devient immortel. Si elle s’affaiblit on est au contraire exposé aux maladies. En sanskrit le mot immunité signifie littéralement  « le pardon à la maladie ». L’immunité agit donc si on reste indifférent aux facteurs de stress, si on tourne le dos à l’adversité et si on s’adapte à toutes nouvelles situations. La résistance au changement va toujours à l’encontre du bon fonctionnement de l’immunité.

La structure et l’origine de l’univers

D’abord on trouve l’Existence Pure qui éprouve le désir de se manifester et qui se sépare alors en Conscience et Volonté. Ces deux dernières s’accouplent pour donner naissance à l’Intellect, le pouvoir de discriminer. Il évolue ensuite en Ahamkara, celle qui constitue le « je ». L’univers est rempli d’entités d’Intellect qui cherchent un moyen d’expression et selon leur prédilection propre elles se manifestent comme:
– des ondes d’énergie cinétique, autrement dit l’activité, le mouvement (Rajas)
– des particules de matière potentiellement énergétiques, à savoir l’inertie (Tamas)
– de la conscience subjective, l’équilibre entre Rajas et Tamas (Sattva)
L’ahamkara de la Nature est suffisamment vaste pour équilibrer Rajas et Tamas dans le cosmos Celle des humains est suffisante pour équilibrer Rajas et Tamas en eux. Une entité spirituelle désireuse de s’exprimer utilise la conscience subjective (Sattva) pour amener à se manifester les organes sensoriels et le mental. L’esprit et le mental se projettent alors dans le corps physique qui lui est formé par les 5 grands éléments dérivés des Tamas. Les organes sensoriels utilisent Rajas pour se projeter depuis le corps dans le monde extérieur pour faire l’expérience du monde. Le corps est le véhicule du mental. Le mental trouve refuge dans le corps lorsqu’on dort, l’esprit-lui y demeure, il donne vie au corps et conscience au mental.

Nous voilà donc situés dans l’univers : des êtres spirituels faisant une expérience humaine … Ça ne rend pas votre journée plus radieuse d’un seul coup ?!

VIVRE : L’ART ET LA MANIÈRE AYURVÉDIQUE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s